Partager :

Ayham Sabah, un garçon palestinien de 17 ans, a été condamné le 17 décembre 2018 à 35 ans de prison par le tribunal militaire d’Ofer de l’occupation israélienne. Ayham, originaire du village de Beitunia, près de Ramallah, a également été condamné à une amende d’un million de NIS (soit l’équivalent de plus de 230 000 euros).
 
Il a été accusé d’avoir poignardé un soldat de l’occupation israélienne à l’intérieur de la colonie illégale en 2016, à l’âge de 14 ans. Ce soldat de l’occupation, qui était lui-même un colon illégal de la colonie de Ma’aleh Michmash, est décédé des suites de ses blessures.
 
L’amende lourde a été étiqueté comme « compensation » pour la famille du soldat de l’occupation. Ayham était là avec Omar Rimawi, qui avait également 14 ans. Tandis qu’Omar avait été tué par balle par un autre colon, Ayham avait été grièvement blessé à l’épaule, au pied et à la main après avoir été blessé par balle. Tous deux ont été privés de soins médicaux pendant de longues périodes avant d’avoir été arrêté. Le père d’Ayham, Bassam Sabah, s’est entretenu avec la radio Asra Voice, affirmant que cette longue peine reflétait le racisme de l’occupation, qui ne considérait pas les enfants palestiniens comme des enfants. En outre, le père a déclaré que le verdict n’affaiblissait pas le moral de son fils. « Il considère que la peine n’a aucune valeur, car son espoir de liberté est beaucoup plus grand », a-t-il déclaré.
 
En outre, le père d’Ayham a déclaré que la condamnation de son fils n’était pas un incident isolé, mais un prix imposé aux Palestiniens où qu’ils se trouvent et une souffrance qui ne cessera pas tant que la Palestine ne sera pas libérée. «La constance et la survie sont notre seule option», a-t-il noté.
 
Ayham est l’un des 200 enfants palestiniens emprisonnés par Israël, dont 41 âgés de moins de 16 ans. Des enfants palestiniens sont même détenus sans inculpation ni jugement sous le prétexte de «détention administrative», qui peut être renouvelée pour une durée indéterminée sur la base de preuves secrètes. Il n’est pas le seul enfant palestinien à faire face à des peines extrêmes: Muawiya Alqam, 14 ans, a été condamné à six ans et demi de prison israélienne; Ahmad Manasrah, 14 ans, à 10 ans de prison; Nurhan Awad, 17 ans, à 13 ans de prison israélienne.
 
Le collectif Palestine Vaincra, membre du réseau de solidarité avec les Prisonniers Palestiniens Samidoun, condamne l’emprisonnement d’Ayham Sabah et réclame justice et la liberté des enfants palestiniens emprisonnés.
 
L’emprisonnement, l’oppression et l’assassinat d’enfants palestiniens par l’occupation israélienne font partie intégrante du projet colonial israélien en Palestine, et la seule véritable liberté pour les enfants palestiniens sera atteinte grâce à la liberté du peuple palestinien et à la libération de la Palestine, de toute la Palestine !

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra