Partager :

À l’occasion du 13e anniversaire de la prise de contrôle de la prison de Jéricho et de l’enlèvement d’Ahmad Sa’adat, secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine, et de ses camarades, nous n’oublierons pas et ne pardonnerons pas.

Au peuple palestinien, à la nation arabe et à tous les amoureux de la liberté dans le monde…

En ce jour de 2006, les forces d’occupation ont commis un nouveau crime parmi beaucoup d’autres contre le peuple palestinien : ses chars, bulldozers et véhicules militaires ont pris d’assaut la prison de Jéricho où étaient détenus le dirigeant Ahmad Sa’adat et ses camarades emprisonnés. Cette attaque s’est terminée par l’enlèvement de Sa’adat et de ses camarades, ainsi que du combattant Fuad Shoubaki, dans un complot impliquant l’Autorité palestinienne, le Royaume-Uni et les États-Unis, ainsi que l’occupation.

À l’occasion de ce jour sombre de l’histoire palestinienne, la Campagne internationale pour la libération d’Ahmad Saadad affirme ce qui suit :

  • En premier lieu, nous affirmons que le peuple palestinien et son mouvement de libération nationale n’oublieront ni ne pardonneront ce crime et tous ceux qui l’ont impliqué, en premier lieu l’Autorité palestinienne qui a conclu l’accord avec l’occupation, les États-Unis et la Grande-Bretagne de les emprisonner. La vie du camarade Ahmad Sa’adat et de ses camarades a été mise en danger par son arrestation et sa détention à la prison de Jéricho, ce qui a entraîné le crime d’occupation qui a suivi et l’enlèvement de Sa’adat et de ses camarades par les forces d’occupation devant l’Autorité et ses institutions défaillantes.
  • Deuxièmement, la campagne met en évidence le rôle des soi-disant services de sécurité de l’Autorité palestinienne, qui agissent en tant que gardes de sécurité pour l’occupation. Cet événement révèle également la réalité derrière la fausse image de la communauté internationale, qui agit en pleine complicité dans les attaques contre le peuple palestinien et ses droits légitimes, en tant qu’alliée de l’occupation, ignorant ou soutenant ses crimes.
  • Troisièmement, l’arrestation du camarade Ahmad Sa’adat et de ses camarades par les services de sécurité de l’AP, qui a ensuite conduit à sa détention à la prison de Jéricho, est un dossier qui n’a pas été fermé et ne sera pas fermé. Les responsables de l’Autorité pour leur implication dans ce crime seront tenus pour responsables et les oppresseurs poursuivis, peu importe le temps qu’il faudra.
  • Quatrièmement, cette journée marque une occasion amère, mais elle nous rappelle la ténacité du leader Ahmad Sa’adat, sa résilience et celle de ses camarades face à ce crime et le courage sans égal qu’ils ont montré. Ce dirigeant présente un modèle de principe qui nous donne l’espoir et la conviction que l’occupation et ses agents vont chuter.
  • Cinquièmement, la campagne appelle à une position nationale palestinienne sérieuse afin de tirer les leçons de toute l’expérience de lutte sur la route pour débarrasser le peuple palestinien du désastre d’Oslo et créer un nouveau chemin de lutte. Cela nécessite de repenser la résistance globale contre l’entité sioniste, y compris et surtout la résistance armée, ainsi que de soutenir la Grande Marche du Retour à Gaza assiégée.
  • Sixièmement, la campagne appelle à l’élargissement de la solidarité avec les prisonniers palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes et continuellement attaqués. Cela nécessite la mise au point d’outils de pression capables d’attirer l’attention du monde sur la question de la justice et de la liberté des prisonniers, en tant que combattants de la liberté emprisonnés privés de leurs droits et des jeunes victimes de l’occupation.

Liberté pour le leader Ahmad Sa’adat et ses camarades! Honte aux traîtres qui sont complices de son emprisonnement. Victoire pour la Palestine et le peuple palestinien!

 

Campagne internationale pour la libération d’Ahmad Sa’adat
14 mars 2019

 

Source : Free Ahmad Sa’adat