Partager :

Le prisonnier palestinien Khaled Farraj, âgé de 31 ans, du camp de réfugiés de Dheisheh, poursuit sa grève de la faim pour la 29e journée consécutive, demandant la fin de sa détention administrative alors que son état de santé se détériorait. Khaled Farraj a entamé sa grève de la faim ouverte le 26 mars, rejoignant Hossam Ruzza et Mohammad Tabanga, qui étaient en grève les 19 et 25 mars pour protester contre leur détention administrative.

Khaled Farraj est toujours en cellule d’isolement dans la prison du Néguev. L’unité de documentation d’Addameer a confirmé qu’il souffrait des effets de sa grève de la faim, tels que l’épuisement et l’incapacité d’absorber de l’eau. Il a également commencé à vomir des substances jaunes, résultant du manque de nourriture entrant dans le corps. Lundi 22 avril 2018, l’avocat d’Addameer a saisi la Cour suprême de l’occupation pour demander la libération de Khaled Farraj, arrêté par les forces de l’occupation le 24 janvier 2018. La décision de détention administrative initiale de Farraj, d’une durée de six mois, a été renouvelée à deux reprises. Il a passé 15 mois en détention administrative.

Fin du régime de détention administrative !

Liberté pour Khaled Farraj, Hossam Ruzza et Mohammad Tabanga !

Liberté pour tou·te·s les prisonnier·e·s palestinien·ne·s !

 

Mise à jour le 25 avril 2019 : Khaled Farraj met fin à sa grève de la faim après 29 jours de lutte dans les prisons sionistes. Les autorités de la prison d’occupation ont décidé de mettre fin à sa détention administrative le 23 octobre prochain. Cinq prisonniers politiques palestiniens en détention administrative continuent leur grève de la faim.

Source : Addameer – Traduction : Collectif Palestine Vaincra