Partager :

Benjamin Netanyahu a inauguré dimanche une nouvelle colonie illégale sur les hauteurs du Golan occupé en Syrie, nommée en l’honneur du président américain Donald Trump. Il a dévoilé un panneau pour marquer l’emplacement de la nouvelle colonie illégale.

« Il y a ici une réalisation de la vision sioniste concernant l’Etat d’Israël. Le Golan était et sera une partie indéfectible de notre pays, le Golan est israélien », a déclaré M. Netanyahu, saluant le président Trump comme « un ami d’Israël ».

L’ambassadeur américain David Friedman, qui a assisté à la cérémonie, a affirmé « Il y a deux jours c’était l’anniversaire du président Trump. Je pense que nous n’aurions pas pu avoir de plus beau cadeau ».

La cérémonie intervient après que le président des États-Unis eut reconnu le 25 mars dernier la souveraineté israélienne sur la partie du plateau stratégique qu’elle avait conquis à la Syrie lors de la guerre des Six jours en 1967.

Israël a ensuite annexé la zone et l’a intégré à ses frontières en 1981 sans que cela ne soit jamais reconnu par la communauté internationale.