Partager :

Le prisonnier palestinien Hassan al-Aweiwi en est à son 69e jour de grève de la faim pour protester contre son incarcération sans inculpation ni procès sous le régime de la détention administrative israélienne. Jeudi 6 juin, M. Aweiwi a été transféré dans un hôpital civil à Barzilai après une grave détérioration de son état de santé après plus de deux mois sans nourriture. Il est actuellement détenu à la clinique de la prison de Ramle.

Hassan Abed Rabbo, de la Commission des prisonniers palestiniens, a déclaré que M. Aweiwi, âgé de 35 ans, avait perdu plus de 20 kg depuis le début de sa grève de la faim. Le mari et père de trois enfants d’Al-Khalil a été arrêté par les forces d’occupation israéliennes le 15 janvier 2019 et transféré en détention administrative – emprisonnement sans inculpation ni jugement. Il y a actuellement environ 500 Palestiniens, sur un total de 5 400 prisonniers palestiniens, en détention administrative. Les ordonnances de détention peuvent être émises pour une période maximale de six mois à la fois et sont renouvelables indéfiniment; des Palestiniens ont été emprisonnés pendant des années en détention administrative.

La Société des prisonniers palestiniens a déclaré que depuis le début de sa grève le 2 avril 2019, Aweiwi avait été soumis à de nombreuses mesures de représailles de la part des autorités pénitentiaires israéliennes, notamment en le jetant à l’isolement, en le transférant de prison en prison, en lui interdisant les visites de sa famille et en retardant ses visites légales. Le processus de transfert des prisonniers palestiniens utilise un «bosta», un véhicule métallique mal ventilé et extrêmement chaud en été, et les trajets en «bosta» impliquent souvent de nombreux arrêts qui rendent le voyage extrêmement long.

L’épouse d’Aweiwi, Maysaa, a parlé aux médias palestiniens, appelant de plus en plus à s’intéresser à la situation de son mari et d’autres Palestiniens dans les prisons israéliennes. Il a passé trois ans dans une prison israélienne à la suite d’arrestations multiples, principalement en détention administrative.

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun, dont est membre le Collectif Palestine Vaincra, appelle instamment tout le monde à soutenir Hassan al Aweiwi, dont la vie et la santé sont en jeu pour s’attaquer au système injuste de la détention administrative israélienne. La solidarité internationale peut donner un élan important aux prisonniers palestiniens comme Awewi et contribuer à leur lutte.

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra

Mise à jour – lundi 11 juin à 8H30

Le prisonnier politique palestinien Hassan al-Aweiwi a suspendu sa grève de la faim le 10 juin après que les autorités pénitentiaires israéliennes aient cédé en donnant une date de fin pour sa détention administrative, son incarcération sans accusation ni son procès. Al-Aweiwi, âgé de 35 ans, avait maintenu sa grève de la faim pendant 69 jours. Jeudi 6 juin, il avait été transféré à l’hôpital de Barzilai en raison d’une grave détérioration de son état de santé.