Partager :

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun, dont le Collectif Palestine Vaincra est membre, est solidaire des jeunes activistes jordaniens arrêtés pour avoir protesté contre la participation de la Jordanie à la « conférence économique » de Bahreïn, largement condamnée par tous les secteurs de la société palestinienne.

Suhaib Nasrallah, Malik al-Jaizawi et Mohammed Ajaj ont tous été arrêtés par les forces de sécurité jordaniennes sous l’accusation de « perturbation des relations avec un pays frère ».

En réalité, ces trois jeunes hommes ont été arrêtés parce qu’ils faisaient partie des manifestations massives exprimant la volonté des peuples jordanien et palestinien de rejeter complètement la « conférence économique » de Bahreïn organisée à la demande des États-Unis et de leurs alliés les plus réactionnaires du Monde arabe afin de promouvoir la liquidation de la cause palestinienne et l’assujettissement du peuple palestinien. Nous exprimons notre plus grande solidarité avec ces trois prisonniers d’opinion et avec tous les Jordaniens et les Palestiniens confrontés à la répression parce qu’ils s’opposent à l’impérialisme, à la colonisation et à la réaction.

Les trois jeunes hommes sont actuellement détenus par les forces de sécurité préventives jordaniennes en vertu d’un mandat d’arrêt de 15 jours délivré par une « cour de sûreté de l’État ». Dans l’intervalle, le Dr Said Diab, secrétaire général du parti Wihda en Jordanie (Parti de l’Unité Démocratique et Populaire) a été arrêté, fouillé et interrogé par les services de sécurité jordaniens après son passage de la frontière syro-jordanienne. Il revenait d’une conférence à Damas : la 62ème assemblée de la Conférence des partis arabes sous le slogan « De Jérusalem au plateau du Golan : restaurer notre terre».

Toutes ces attaques s’inscrivent dans le prolongement d’une série de mesures répressives prises à l’encontre de Palestiniens et de Jordaniens défendant leurs droits, y compris la répression et la prohibition d’événements en l’honneur d’Abou Ali Mustafa , secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine. assassiné par l’occupation israélienne en août 2001 et par le harcèlement, les interrogatoires et les arrestations d’activistes jordaniens et palestiniens qui défendent les droits des Palestiniens et combattent l’impérialisme et le sionisme dans la région.

Le Réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun condamne fermement l’arrestation de ces jeunes militants qui défendent la justice et la dignité : défient les plans malveillants de l’impérialisme américain dans la région, les régimes arabes les plus réactionnaires et la normalisation du colonialisme, du racisme et de l’apartheid israélien. Nous exhortons tous les partisans de la justice en Palestine, qui sont aux côtés du peuple jordanien et palestinien contre l’Accord du siècle de Trump, à se joindre à l’appel à la libération de Suhaib Nasrallah, de Malik al-Jaizawi, de Mohammed Ajaj et de tous les détenus politiques en Jordanie.

 

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra