Partager :

Le 22 juin dernier, Khaled Barakat a été la cible d’une interdiction politique par l’État allemand lui interdisant de parler en public (et par audio/vidéo) et de se réunir avec plus de 10 personnes. A cette occasion, Mohammed Khatib, coordinateur Europe du réseau de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun, a déclaré :

« Pour nous, en tant que communauté palestinienne en Europe et en tant que Samidoun, en tant que personnes et organisations qui luttent et se mobilisent pour la liberté des prisonniers politiques palestiniens dans l’entité coloniale israélienne, nous assistons à l’attaque des autorités allemandes contre le camarade Khaled Barakat, dans le cadre de leur tentative de faire taire toute voix libre qui appelle à la liberté et à la justice. Cela fait partie de leurs efforts pour réprimer le mouvement de boycott et toutes les voix contre l’État fasciste d’Israël.

Nous connaissons très bien le rôle de l’Allemagne, de l’Europe et de toutes les puissances impérialistes et coloniales dans notre Nakba. Nous connaissons leur contribution et leur complicité quotidienne dans nos souffrances et notre siège, que ce soit dans la bande de Gaza ou dans les petits quartiers de Berlin. La voix de Khaled nous représente et représente une ligne de lutte pour la justice. Il se tient toujours aux côtés des migrants et des personnes de couleur qui luttent pour leurs droits et aux côtés de toutes les communautés marginalisées. Lorsqu’il parle, il souligne toujours les liens entre les luttes partout dans le monde et notre lutte pour la libération de notre patrie, la Palestine.

Comme Khaled, nous appelons au BDS en Allemagne, nous demandons aux puissances européennes de mettre fin à leur aide militaire et à leur soutien financier à l’État israélien, y compris les fonds de l’UE destinés à financer des projets de peuplement et le développement militaire. Lorsque nous appelons à la libération de la Palestine, nous demandons à l’Europe de prendre des mesures pour mettre en œuvre les droits de notre peuple (et nous notons que des centaines de milliers de Palestiniens vivent en Europe en tant que réfugiés ou citoyens), en particulier le droit de retour en Palestine nié par l’Etat israélien pendant 70 ans.

Nous voyons également le terme «antisémitisme» être utilisé pour cibler Khaled et d’autres activistes palestiniens. Nous savons que nous n’avons rien à prouver ici; ce ne sont ni le peuple palestinien ni le mouvement palestinien qui sont responsables de crimes nazis et fascistes horribles commis contre des Juifs en Europe. Les Palestiniens sont engagés dans une lutte contre le racisme sous toutes ses formes. C’est une tentative cynique de nous faire taire. Ils ne nous empêcheront jamais de scander : Palestine libre, du fleuve à la mer ! Au lieu de cela, nous continuerons à lutter contre le colonialisme israélien qui sert de base militaire aux puissances impérialistes occidentales.

En réalité, ces dernières mesures répressives prises par les autorités allemandes contre Khaled Barakat montrent à quel point le rôle que peuvent et doivent être les communautés palestiniennes en Europe et les mouvements de solidarité palestinienne. Confronter Israël au niveau international est très important et nécessaire aujourd’hui et connaît une efficacité croissante.

Nous connaissons également notre histoire, y compris l’histoire sanglante de l’assassinat d’intellectuels, d’écrivains et de dirigeants palestiniens en Europe par des agents israéliens. Nous soulignons que l’Allemagne et Israël sont responsables de la vie et de la santé de Khaled. Et nous appelons notre communauté à participer largement et à s’impliquer pour faire entendre notre voix afin de défendre et revendiquer nos droits, en Palestine et ici en Europe. »

La conférence internationale de l’ILPS à Hong Kong solidaire avec Khaled Barakat. 27 juin 2019

 

Parallèlement, une large campagne internationale se développe pour dénoncer cette interdiction. De New-York à Hong-Kong, de Toulouse à Bruxelles : nous sommes tous avec Khaled Barakat !

Charlotte Kates, coordinatrice internationale du réseau de soutien aux prisonniers palestiniens, a notamment fait une intervention au sujet de l’intensification de la criminalisation du soutien à la Palestine à l’occasion de la conférence internationale de l’ILPS (Ligue Internationale de Lutte des Peuples) à Hong-Kong à la fin du mois de juin.

Liste (non exhaustive) d’articles et déclarations de soutien :

A New-York City durant la Queer Liberation March. 30 juin 2019

 

Face à une campagne de solidarité croissante, le Ministère israélien des affaires stratégiques s’est « félicité » de cette interdiction politique qui est selon lui la conséquence directe de la motion du parlement allemand affirmant que la campagne BDS serait « antisémite ».

Article du Ministère israélien des affaires stratégiques à propos de Khaled Barakat et Samidoun. 1er juillet 2019

 

Interrogée par Al Hadaf News, Charlotte Kates a affirmé « Ce qui effraie les sionistes c’est la voix montante des pro-palestiniens, le rôle croissant des réfugiés palestiniens et des arabes en Allemagne, leur organisation et leurs capacités croissantes dans des campagnes populaires révélant à l’opinion publique le caractère raciste et colonial d’Israël ».

Face à cette nouvelle attaque contre le soutien au peuple palestinien qui est d’une extrême gravité, le Collectif Palestine Vaincra appelle à intensifier cette campagne de solidarité notamment par des déclarations de soutien (à envoyer à samidoun@samidoun.net) ou encore en faisant des photos de solidarité avec l’affiche de la campagne.