Partager :

Jeudi 25 juillet, le dirigeant de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a menacé qu’il ne respectera plus les accords passés avec l’État sioniste. Une annonce qui fait suite à la démolition de 70 habitations palestiniennes à Sour Baher, dans le sud de Jérusalem, en début de semaine. Un discours qui a été accueilli avec prudence par de nombreuses organisations palestiniennes. En effet, beaucoup n’attendent pas des slogans ou des décisions qui ne seront pas appliquées mais bien des mesures concrètes et conséquentes. Dans le passé, des menaces similaires ont été brandies, sans jamais être appliquées.

 Selon un récent sondage, près de 70 % des Palestiniens soutiennent la fin de cette coordination mais ils sont aussi près de 70 % à penser que l’Autorité Palestinienne ne passera pas à l’acte.

Jamil Mezher, membre du Bureau politique du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP), a appelé à la mise en œuvre des résolutions de consensus national stipulant la fin des accords d’Oslo et de la reconnaissance d’Israël, ainsi que la réconciliation et la reconstruction de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) sur une base démocratique.

Dans une interview télévisée, Mezher a appelé au retrait total des accords d’Oslo et de ses engagements politiques, sécuritaires et économiques qui impliquaient le peuple palestinien et constituaient un profit clair et lucratif pour l’ennemi sioniste.

« L’occupation voulait un travail spécifique pour cette autorité, qui se limitait à l’aspect sécuritaire pour préserver la sécurité de cet ennemi. Ce qu’il faut, c’est changer les fonctions de cette autorité, de manière à protéger la patrie et les citoyens, et affronter les politiques racistes et fascistes de l’occupation » a déclaré Mezher.

« Nous n’avons pas d’autre choix que d’abandonner ces misérables accords qui permettent à l’ennemi sioniste d’imposer des faits sur le terrain, de procéder à un nettoyage ethnique, de chasser la ville de Jérusalem du conflit par des politiques de judaïsation, et de tenter d’annexer les colonies de peuplement et des terres en Cisjordanie etc. » a déclaré Mezher

En définitive, les menaces de Mahmoud Abbas n’engagent que ceux qui peuvent encore y croire…

 

Source : hadfnews.ps