Partager :

Depuis des décennies, le régime réactionnaire jordanien réprime violemment les partisans de la Palestine et les militants qui dénoncent la politique de normalisation avec l’État sioniste.

En juin dernier, trois manifestants ont été arrêtés pour avoir protesté contre la Conférence de Bahreïn. Depuis, ils sont toujours en détention.

Jeudi 22 août, Mahmoud Makhlouf a été arrêté par des agents de la sécurité jordanienne. Il est membre et dirigeant du Parti Wihda (Parti de l’Unité Démocratique Populaire) dans la région de Zarka, à l’est de la capitale Amman. C’est un militant respecté qui travaille comme enseignant et éducateur auprès de la jeunesse.

Le Parti Wihda a déclaré « c’est un combattant qui n’a ménagé aucun effort pour défendre l’arabisme de la Jordanie et l’indépendance de ses décisions et rejetant sa subordination au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale. »

Source