Partager :

Depuis plusieurs années, des militants ultra-sionistes francophones multiplient les opérations politiques en Palestine occupée et en France. Récemment, ils ont organisé des provocations sur l’esplanade des mosquées à Al Quds-Jérusalem le premier jour de l’Aïd ou encore une manifestation de plusieurs centaines de sionistes dans Hébron, ville palestinienne de Cisjordanie occupée. Les organisateurs sont les membres de l’association « Israël Is Forever ». Mais qui sont-ils ?

 

Une organisation ultra-sioniste

 

Israël Is Forever est une association politique sioniste francophone active en Palestine occupée et en France depuis 2015. Proche des courants les plus à droite du Likoud de Netanyahu, plusieurs de ses fondateurs étaient membres du Betar, une organisation de jeunesse sioniste connue pour ses multiples agressions physiques.

Le programme de cette association est clair : soutenir la colonisation sioniste de toute la Palestine. En effet, l’association déclare « affirmer [leurs] droits imprescriptibles sur toute la terre d’Israël et mener campagne contre tout plan de partage supplémentaire au profit d’un peuple inexistant et d‘un futur état terroriste » ou encore vouloir « établir une véritable distinction entre les citoyens accomplissant tous leurs devoirs civiques et les résidents. Ceux qui n’accomplissent pas ces devoirs ne doivent donc pas bénéficier des droits de citoyenneté qui doivent être réservés aux Juifs et à [leurs] alliés druzes, circassiens et à ceux des arabes qui choisissent la fidélité à l’État juif ».1

Fondée et présidée par Jacques Kupfer,  également co-président du Likoud mondial et membre de l’Exécutif de l’Organisation Sioniste Mondiale, l’association a comme coordinatrice sa fille Nili Kupfer-Naouri, ancienne responsable du Bétar en France.

Jacques Kupfer est connu pour ses prises de positions publiques clairement racistes comme ci-dessous en 2015. Il a également déclaré que « l’assimilation et les mariages mixtes [étaient] une « Shoah culturelle ».2

 

Nili Kupfer-Naouri a récemment fait parler d’elle à l’occasion d’une opération sur l’esplanade des mosquées le jour de l’Aïd, vomissant sa haine anti-arabe sur les réseaux sociaux.

 

L’avant garde militante du projet sioniste

 

Qu’il s’agisse de provocations sur l’esplanade des mosquées ou du défilé sioniste à Hébron, il serait faux de penser que ces opérations sont le cas de quelques centaines de nervis isolés du reste du mouvement sioniste israélien. En effet, on peut noter la présence systématique de personnalités de premier plan issues de la droite israélienne comme la ministre Miri Reguev, membre du Likoud connue pour avoir comparé les migrants soudanais à un « cancer ». Car finalement, l’essence du sionisme n’est pas de vouloir la paix ou la guerre mais bien la terre, de la mer au Jourdain, celle du peuple palestinien.

Nili Kupfer-Naouri (à gauche) et Miri Reguev. En tant que Ministre de la Culture israélienne, elle avait participé au Festival de Cannes 2017 avec une robe faisant la promotion de la colonisation d’Al Quds-Jérusalem

 

D’ailleurs, la coordinatrice de l’organisation, Nili Kupfer-Naouri, se répand dans différents médias (en particulier i24) pour afficher son soutien à une grande coalition de droite autour de Netanyahu en défendant comme projet politique l’annexion totale de la Cisjordanie occupée ou encore l’expulsion de tous les arabes de la ville d’Hébron (plus de 90% des habitants la ville).

L’association est aussi active en France et connue pour ses prises de positions et actions contre la campagne de boycott d’Israël. Récemment, elle était aux côtés de nervis de la LDJ pour attaquer un rassemblement de la campagne BDS-France devant un magasin Puma pour appeler au boycott de la marque sponsor de la fédération de football israélien. Elle collabore aussi avec l’État sioniste et sa politique de sécurité en donnant des noms de personnalités connues pour leur soutien à la Palestine pour les faire interdire d’entrée en Palestine occupée.

Israël Is Forever, au même titre que la Brigade Juive et la LDJ, doit être combattue pour ce qu’elle est : une organisation colonialiste et raciste au service de la colonisation de la Palestine. Partout, nous devons nous mobiliser pour les dénoncer et les combattre.

 

De la mer au Jourdain, Palestine vaincra !