Partager :
Dans la nuit du 31 juillet au 1er août, des échanges de tirs entre un Résistant palestinien et des soldats israéliens de l’unité Golani ont eu lieu dans le Sud de la Bande de Gaza. Trois soldats israéliens ont été légèrement blessés. Le combattant palestinien, Hani Abu Salah, a été tué par un second groupe de soldats israélien.
Hani est le frère de Fadi Abu Salah, âgé de 20 ans, qui a été tué par l’armée israélienne lors de la manifestation du 14 mars 2018 lors du Grand Marche du Retour. Fadi était en fauteuil roulant ayant perdu ses deux jambes pendant la guerre israélienne contre Gaza en 2008.
Toutes les factions palestiniennes de la bande de Gaza ont annoncé une réunion urgente dans la salle des opérations conjointes de la Résistance à propos de cette nouvelle attaque. 
Dans un communiqué en date du jeudi 1er août, les Brigades Abu Ali Mustapha (branche armée du FPLP) ont affirmé « Cette opération héroïque est un prolongement des luttes du peuple palestinien à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza, ainsi que dans tous ses lieux de résidence. La résistance ne doit pas donner à l’occupation l’occasion de reprendre son souffle ». Elles ont poursuivi en déclarant « pas de trêve avec ceux qui […] occupent notre terre, et aucun choix pour l’ennemi de l’occupation sioniste que de partir ».