Partager :

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun se joint aux organisateurs et aux militants de toute la Palestine occupée pour condamner les réunions de normalisation entreprises par le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, avec une délégation du Parti Démocatique et son alliance, le Camp démocratique. Cette réunion intervient dans la perspective des élections israéliennes prévues au début du mois de septembre, au cours desquelles le criminel de guerre israélien Ehud Barak – fondateur de ce parti – se présente comme un concurrent «de gauche» de l’autre criminel, Benjamin Netanyahu.

La rencontre entre Abbas et les représentants du parti de Barak – présentée comme une réunion avec la petite-fille d’Yitzhak Rabin et une reconstruction symbolique de l’alliance d’Oslo – vise à perpétuer la normalisation des forces israéliennes de «gauche», qui représentent en fait la même politique brutale à l’égard du peuple palestinien, enracinés dans le colonialisme de peuplement et le racisme sioniste, comme leurs rivaux électoraux dans le Likoud ou dans le Israël Beytenou d’Avigdor Lieberman.

Ces réunions avec des représentants de partis israéliens, qui se disputent le droit d’opprimer, d’exiler et d’assiéger le peuple palestinien et d’intensifier les menaces de guerre contre l’Iran et même le Liban, ne servent qu’à normaliser les criminels de guerre. Au lieu de cela, tous ces partis – fondées fondamentalement sur la négation des droits fondamentaux du peuple palestinien au retour, à l’autodétermination et à la libération nationale sur leurs terres – devraient plutôt être clairement et fermement boycottés.

Lorsque des représentants de l’Autorité palestinienne participent à des réunions de normalisation, cela mine les efforts déployés par les personnes de conscience du monde entier – notamment les communautés palestiniennes et les organisations en exil et de la diaspora – pour boycotter les partis et institutions politiques israéliens. La solidarité internationale avec le mouvement de libération palestinien ne peut jamais être trouvée dans l’accommodation avec des criminels de guerre comme Ehud Barak et ses dernières machinations politiques. Au lieu de cela, les mouvements populaires du monde entier sont solidaires du peuple palestinien et de leur résistance légitime au régime d’occupation, d’apartheid, de racisme et de colonialisme que le parti de Barak a pour objectif de gouverner.

Les élections israéliennes sont utilisées pour alimenter une attaque contre le peuple palestinien, de l’alliance « du ministre anti-BDS » Gilad Erdan avec les colons les plus manifestement racistes et réactionnaires pour envahir al-Aqsa et déplacer les fidèles palestiniens, jusqu’à l’escalade des menaces de guerre contre Gaza et l’Iran, à la promotion d’une normalisation «néo-Oslo» par le parti prétendument de gauche de Barak dont le nom même est une contradiction fondamentale: « Israël démocratique », basé sur l’apartheid et la colonisation. Les tentatives de l’Autorité palestinienne de promouvoir de telles figues se font aux dépens du peuple palestinien et de ses droits fondamentaux.

Le processus d’Oslo n’a jamais été que profondément destructeur pour le peuple palestinien et la normalisation n’a jamais rien fait d’autre que de saper les droits des Palestiniens et de dissimuler la réalité d’une lutte entre un colonisateur exerçant sa domination en alliance avec les plus puissantes forces impérialistes du monde et un peuple colonisé qui continue à lutter et à résister.

Alors que les partis sionistes peuvent débattre intensément entre eux sur diverses questions, ils sont unis dans leur attachement au régime de l’apartheid, à la dépossession du peuple palestinien, au déni des droits des Palestiniens, à la colonisation de la terre palestinienne et à la désignation de la Résistance palestinienne comme du « terrorisme ». Ils se font concurrence pour trouver une façon plus « efficace » de combattre la « menace stratégique iranienne » et le « terrorisme palestinien ». Aucun des partis sionistes ne reconnaît les droits nationaux du peuple palestinien et tous sont déterminés à refuser le droit au retour des réfugiés palestiniens. Les Palestiniens – en particulier les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes – sont qualifiés d’extrémistes pour la poursuite de leurs droits alors que les forces de l’occupation envahissent quotidiennement les maisons des Palestiniens et imposent un siège meurtrier dans la bande de Gaza.

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun exhorte les peuples du monde entier attachés aux droits des Palestiniens et en particulier les communautés palestiniennes en exil à faire face à ces dangereuses réunions de normalisation. Au lieu de cela, nous devons donner la priorité aux prisonniers et aux réfugiés palestiniens, luttant pour leur droit fondamental de rentrer chez eux et mettant leur corps et leur vie en danger dans les prisons de l’occupation israélienne en grève de la faim pour la dignité, la justice et la liberté. Toute tentative de promotion de partis sionistes qui continuent de rejeter les droits fondamentaux des Palestiniens, y compris ceux de l’Autorité Palestinienne et de régimes arabes réactionnaires, ne peut que nuire aux Palestiniens qui luttent pour leur vie, leur terre et leur libération.

Nous nous associons à la demande de mettre immédiatement fin à ce que l’on appelle le « Comité pour la communication avec la société israélienne » au sein de l’OLP, mécanisme qui vise en réalité à promouvoir la normalisation auprès des criminels de guerre sionistes et de leurs partis et institutions politiques officiels. Nous exhortons tous les amis de la Palestine à faire face à la normalisation en intensifiant leur mobilisation pour aider les réfugiés palestiniens aux prises avec des difficultés à Gaza, au Liban et dans le monde, ainsi que les prisonniers palestiniens au front se battant pour la liberté. En particulier, il s’agit d’un moment critique pour intensifier l’appel international au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël et les entreprises complices qui continuent de soutenir son régime colonial.

Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre !

 

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra