Partager :

Jeudi 15 août, deux jeunes Palestiniens âgés de 14 ans ont menés une opération de riposte contre la police israélienne à Al Quds-Jérusalem. Cette action a eu lieu quelques jours après de nouvelles provocations sionistes sur l’esplanade des mosquées le jour de l’Aïd. Un policier israélien a été blessé alors que le jeune Naseem Mukahi Abu Roumi a été assassiné et Hamouda Khader Al-Sheikh a été grièvement blessé. Ils étaient tous les deux originaires d’Al-Eizariya à Jérusalem.

Plusieurs organisations palestiniennes ont vivement réagi suite à cette opération, voyant en elle le résultat de l’échec et de la trahison de l’Autorité Palestinienne. Le FPLP a estimé que « le sang qui coule de ces deux enfants, maudit tous les complices et les négociateurs d’une solution pacifique ». Il a également exigé d’arrêter complètement les relations avec l’occupation et de mettre fin à ces politiques destructrices qui n’offrent aucune perspective à la jeunesse palestinienne sous occupation.

Le FPLP a également appelé à « un examen national exhaustif de la situation à Jérusalem occupée, donnant lieu à un programme de lutte sur le terrain visant à renforcer la ténacité de [son] peuple dans la ville de Jérusalem et à faire face aux politiques sionistes dans la ville sainte suite aux démolitions de maisons et les tentatives de prendre d’assaut Al-Aqsa et d’isoler Jérusalem de son peuple ».

Le FPLP a également demandé aux forces de la Résistance de « saisir le moment historique en réponse au sang des martyrs et à l’appel de Jérusalem, en organisant la résistance armée sur le terrain contre les soldats de l’occupation, les colons et les colonies de peuplement ».

 

Source

 

Naseem Mukahi Abu Roumi (à droite) et Hamouda Khader Al-Sheikh.