Partager :

Le Hezbollah a annoncé dimanche avoir « détruit un véhicule militaire » en représailles, plusieurs heures après qu’Israël ait tiré des obus d’artillerie vers le sud du Liban.

Après l’attaque de représailles, les autorités israéliennes ont ordonné aux colons vivant à moins de 4 kilomètres de la frontière de rester dans leurs colonies de peuplement et d’ouvrir leurs abris anti-missiles.

L’espace aérien libanais est soumis aux violations des drones israéliens depuis une semaine. Le Hezbollah a abattu deux drones israéliens et a promis des représailles, tandis que les forces armées libanaises ont ouvert le feu sur des drones israéliens sans parvenir à les abattre.

De son côté, le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a souligné que « la résistance libanaise a porté un coup de dimensions stratégiques à l’ennemi sioniste ».

Ces échanges s’inscrivent dans une montée des tensions entre l’État sioniste et plusieurs de ses voisins. L’objectif pour Netanyahu est de se montrer déterminé vis à vis de son électorat en vue des élections de mi-septembre et également de peser de tout son poids contre l’Iran et ses alliés régionaux (en particulier le Hezbollah libanais) qui sont en pleines négociations avec les puissances occidentales sur le nucléaire.