Partager :

Les activités de solidarité et de soutien se poursuivent avec le prisonnier Samer Arbeed, qui a été sévèrement torturé dans les prisons de l’occupation sioniste, quelques jours après son arrestation le 25 septembre dernier. Cela a entraîné une détérioration de son état de santé et son transfert à l’hôpital Hadassah d’Al Quds/Jérusalem.

Un rassemblement de masse a été organisé jeudi soir dans le centre de Ramallah pour soutenir les prisonniers dans les prisons israéliennes, en particulier les grévistes de la faim, afin de refuser leur détention administrative et pour condamner le crime commis contre Samer Arbeed.

A la marche, les familles des prisonniers et les représentants des forces nationales et islamiques étaient présentes, ainsi que des centaines de Palestiniens. Ils ont brandi le drapeau palestinien, des photos de prisonniers en grève et ont scandé des slogans en soutien aux prisonniers et à la Résistance.

Les manifestants ont également condamné « le silence international sur les crimes commis par l’occupation contre nous » et ont appelé « les institutions de défense des droits de l’homme et les organisations humanitaires à assumer leurs responsabilités envers notre peuple », louant la ténacité des prisonniers malgré les actes de torture et les traitements inhumains qu’ils subissent de la part des enquêteurs.  

Six prisonniers poursuivent leur grève de la faim, dont le plus âgé est Ahmed Ghannam en grève depuis 82 jours et souffrant de leucémie. Le prisonnier Tariq Qadan est lui en grève de la faim depuis 65 jours et souffre de divers problèmes de santé. Musab al-Hindi, prisonnier du village de Tal dans le gouvernorat de Naplouse, est en grève de la faim depuis onze jours. Ahmed Zahran du village de Deir Abu Mashal dans le gouvernorat de Ramallah depuis 13 jours et le prisonnier Heba al-Labadi depuis 11 jours.

A Gaza, plusieurs initiatives de solidarité ont été organisées en soutien à Samer Arbeed. Parmi elles, un rassemblement de soutien devant la Croix-Rouge était organisé lundi dernier par le FPLP et différentes organisations. Le dirigeant du FPLP Allaam Kaabi a réaffirmé que « l’occupation torture et blesse Samer Arbeed pour dissimuler son échec militaire et sécuritaire ».

Lundi 30 septembre, rassemblement de soutien à Gaza.

Au Liban, le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP) a organisé une réunion de solidarité en présence de plusieurs dirigeants de factions palestiniennes dans le camp de Beddawi au nord du pays. « Les mains de nos camarades sont capables de blesser à nouveau l’ennemi sioniste », a déclaré Sumaya Mubarak, membre du Comité central du FPLP au Liban. Jamil Safia, représentant du Parti Communiste Libanais, a déclaré que « les tortures subies par le prisonnier Samer Arbeed et les prisonniers ne porteront pas atteinte à leur détermination ».

Réunion de solidarité dans le camp de réfugiés de Baddawi.

Parallèlement, un rassemblement en soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim a été organisé dans la ville de Tyr devant le siège de la Croix-Rouge. Un autre rassemblement était organisé par le FPLP dans le camp de réfugiés palestiniens de Mar Elias où Anwar Yassine a prononcé un discours dénonçant la situation qui était faite aux prisonniers et appelant à renforcer la Résistance.

Rassemblement organisé à Tyr.

De son côté, le réseau international de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun a organisé différentes initiatives de sensibilisation et notamment une campagne de hashtag #StopIsraeliTorture afin d’exiger la fin de telles pratiques qui ont coûté la vie à 73 prisonniers palestiniens depuis 1967. Il appelle les soutiens au peuple palestinien et à ses prisonniers à multiplier les actions de solidarité afin de libérer immédiatement Samer Arbeed et tous les prisonniers en grève de la faim dont la vie est en danger.