Partager :

Les dégâts causés par le bombardement de la bande de Gaza par Israël cette année s’élèvent à 3 millions de dollars, a rapporté le bureau des médias dans l’enclave.

Quelque 500 logements ont été partiellement, sérieusement ou totalement endommagés, selon le bureau, dont huit maisons et 12 logements, d’une valeur totale estimée à 2 millions de dollars. En plus des pertes agricoles provoquées par les dommages causés aux terres, aux fermes, aux systèmes d’irrigation et aux bateaux de pêche d’une valeur supérieure à un million de shekels (0,29 million de dollars).

Les pertes totales d’infrastructures, y compris d’eau, d’égouts, d’électricité et de routes, se sont élevées à plus d’un million de shekels.

Le bureau a indiqué que 12 établissements commerciaux avaient été endommagés pour un coût de 300 000 shekels (26 311 dollars) et que les pertes dans les secteurs des transports et des communications s’élevaient à plus de 200 000 (57 540 dollars) du fait des dommages causés aux voitures et aux véhicules de transport.

L’agression a causé des dommages partiels aux bâtiments et aux institutions du gouvernement, notamment à 15 écoles, à deux directions de l’éducation et à un quartier général chargé de la sécurité, pour une valeur totale de 100 000 (34 750 dollars).

Les médias ont tenu l’occupation pour responsable de tous les crimes commis contre le peuple palestinien lors de cette agression. Ajoutant que ceux qui n’ont pas agi pour arrêter l’opération partagent le blâme.

 

Source : Middle East Monitor – Traduction : Collectif Palestine Vaincra