Partager :

Le mercredi 13 novembre 2019, à 3 heures du matin, l’un des partenaires les plus proches de Scientists for Palestine (S4P) a été brutalement enlevé par l’armée israélienne. M. Ubai Aboudi, citoyen américain, a été emmené de force de chez lui par 12 soldats israéliens. Cela a terrorisé ses enfants et sa femme, qui étaient également chez eux au moment de sa détention forcée. Le raid a eu lieu dans le village palestinien de Kufur Aqab. À la suite de l’enlèvement, M. Aboudi a comparu devant le tribunal militaire israélien le jeudi 14 novembre 2019, mais il n’a pas été libéré alors qu’il n’avait pas été inculpé. La prochaine audience aura lieu le lundi 18 novembre 2019, ce qui signifie que M. Aboudi devra passer le week-end en prison sans aucune accusation. S4P et les partisans soussignés condamnent cette action brutale avec la plus grande fermeté et demandent la libération immédiate de M. Aboudi de la prison.

Ubai Aboudi est le directeur du Centre Bisan pour la recherche et le développement basé à Ramallah. Le centre Bisan est un acteur clé de la société civile palestinienne et a travaillé sans relâche, sous la direction remarquable de M. Aboudi, pour défendre le droit des Palestiniens à l’éducation. Bisan a notamment coordonné et organisé de nombreuses réunions parmi les scientifiques palestiniens les plus en vue dans le cadre de la préparation de la troisième réunion internationale de S4P sur la science en Palestine, qui se tiendra au Massachusetts Institute of Technology. M. Aboudi a joué un rôle déterminant dans l’instauration de discussions sur les moyens de renforcer la science palestinienne et a élaboré des plans pour aider à organiser de prochains ateliers scientifiques S4P en Palestine.

Une organisation telle que S4P, soucieuse de créer des collaborations scientifiques et de renforcer celles qui existent déjà, ne devrait pas être obligée de rédiger des déclarations de ce type. Cependant, l’arrestation brutale de M. Aboudi constitue une attaque directe contre quiconque tente d’aider à élever la science et l’éducation palestiniennes. Nous craignons également que cela ne cible particulièrement les personnes qui entretiennent des relations étroites avec des organisations internationales, telles que S4P, qui pourraient contribuer à mettre en œuvre le changement en Palestine.

Nous appelons toutes les personnes concernées par les droits de l’homme et l’application du droit universel à l’éducation à prendre des mesures immédiates.

SIGNATAIRES:

Scientifiques pour la Palestine – Comité central.
Ahmed Abbès, directeur de recherche au CNRS, Paris.
Jonathan Beckwith, professeur émérite, faculté de médecine de Harvard, Boston, Massachusetts.
Chandler Davis, professeur de mathématiques à l’Université de Toronto.
Ivar Ekeland, MSRC, Ancien président de l’Université de Paris-Dauphine, ancien directeur de l’Institut des sciences mathématiques du Pacifique.
Michael Harris, professeur de mathématiques à l’Université Columbia.
Assaf Kfouri, professeur de mathématiques à l’Université de Boston.
Haynes Miller, professeur de mathématiques au Massachusetts Institute of Technology.
Joseph Oesterlé, professeur émérite à la Sorbonne, Paris.
Sana Odeh, professeur clinicien en informatique, Université de New York.
George P. Smith, professeur émérite de sciences biologiques à l’Université du Missouri, lauréat du prix Nobel de chimie 2018.
Franz-Josef Ulm, professeur en génie civil et environnemental au Massachusetts Institute of Technology.

 

Source : Scientists for Palestine – Traduction : Collectif Palestine Vaincra