Partager :

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi dernier qu’il dévoilerait son « accord du sècle » avant la visite la semaine prochaine aux Etats-Unis de Benjamin Netanyahu et de son rival Benny Gantz. Le volet économique de cet accord avait été présenté en juin dernier lors de la Conférence de Bahreïn.

Dans un communiqué, le Front Populaire pour la Libération de la Palestine a affirmé que « le peuple palestinien n’a pas besoin d’attendre que l’administration américaine lance le soi-disant ‘accord du siècle’. Tout ce qui nous vient de cet ennemi américain est la ruine, la destruction, les attitudes hostiles contre notre peuple et un travail continu pour la liquidation de notre cause nationale ».

Le FPLP a estimé que « la position sur l’ennemi américain est claire et cohérente, car il est le chef de la criminalité dans le monde, et un partenaire à part entière de l’entité sioniste dans son agression globale contre le peuple palestinien. Les administrations américaines successives se sont précipitées pour prendre des décisions qui servent les intérêts de cette entité et couvrent ses crimes contre notre peuple, dont les plus graves ont été commis à l’époque de l’actuel président Donald Trump, en particulier contre les réfugiés et Jérusalem. » Le FPLP a souligné que « le peuple qui est sorti hier avec des milliers de personnes pour défendre la ville de Jérusalem, ses sainteté, son identité arabe et son identité, est en mesure de contrecarrer tous les plans et de faire face à toute tentative de mettre en œuvre l’accord du siècle sur le terrain ».

Il a poursuivi en appelant l’ensemble des forces de la Résistance palestinienne à se réunir pour faire face à cette nouvelle attaque et a à abandonner la logique d’Oslo. Le FPLP a conclu en soulignant que « le peuple palestinien sait comment faire face à l’accord du siècle et il n’y a aucune crainte. Par conséquent, ce qui est requis, c’est que les dirigeants influents répondent à la demande populaire d’unité nationale et de soumission à la volonté populaire, et atteignent le niveau de sacrifices de notre peuple, de son mouvement des prisonniers et de ses militants. »