Partager :

Lundi 27 janvier, le journaliste de France 3 Laurent Dubois a publié un article sur son blog hébergé par son employeur au titre racoleur : « Un collectif pro-Palestine s’invite dans la campagne des municipales à Toulouse. Qui se trouve derrière ? »

Première surprise, pour savoir « qui se trouve derrière » le journaliste n’a pas cru nécessaire de nous contacter. Nous aurions répondu à ses questions avec plaisir. D’ailleurs, nous demandons un droit de réponse public à France 3 et Laurent Dubois.

La poursuite de la lecture de l’article fait état de nombreuses affirmations non démontrées tout comme de nombreux parallèles mensongers. Laurent Dubois mentionne nos « liens […] publics et assumés » avec la campagne BDS. Il poursuit en affirmant que celle-ci serait composée de « mouvements d’ultra gauche ». De qui parle t’il ? D’ATTAC France, de la Fédération Artisans du Monde ou de l’Union Syndicale Solidaires1 ? On voit bien qu’une telle affirmation à vocation sensationnaliste ne résiste pas à l’épreuve de la vérité.

Il poursuit en parlant de propos antisémites qui auraient été « tenus sur les réseaux sociaux » par des gens qui ne sont pas membres de notre collectif et de « groupuscules islamistes » avec qui nous ne sommes pas en lien. Pourquoi donc en parler alors, si ce n’est pour tenter de lancer des anathèmes en utilisant une méthode particulièrement mensongère et diffamatoire ?

Pour nous, la lutte contre l’antisémitisme est un combat sérieux et nécessaire. Mais l’attitude de Laurent Dubois dessert cette cause en utilisant de tels procédés, loin de la déontologie journalistique que requiert un tel métier.

Laurent Dubois affirme que le Rassemblement National, bien connu pour ses propos racistes, ne soutient pas notre campagne. Qu’un tel parti soutienne le jumelage de Toulouse avec Tel-Aviv devrait plutôt alerter les autres listes municipales. Peut-on être antiraciste et soutenir le jumelage avec la capitale d’un État qui pratique l’apartheid, la colonisation et le nettoyage ethnique ? Nous affirmons que non !

Le député Rassemblement National Louis Aliot relaie l’article, tout comme de nombreux militants du RN. Crédit photo : capture d’écran – Tweeter

 

Ensuite, nous sommes surpris de voir qu’Archipel Citoyen s’oppose à notre campagne. Même Martine Aubry, cadre du Parti Socialiste, avait suspendu le jumelage de Lille avec la ville israélienne Safa en 2014. Nous attendons de cette coalition électorale qu’elle précise ses positions sur ce sujet alors même que Trump et Netanyahu préparent une nouvelle attaque sans précédent contre le peuple palestinien, appelée « Deal du siècle ».

Enfin, nous menons une campagne de terrain qui connaît un soutien croissant des habitantes et des habitants de l’agglomération toulousaine. Nous informerons jusqu’à la fin des élections municipales sur la collaboration de Toulouse avec l’apartheid israélien et sur le positionnement de chacune des listes à ce sujet.

Et au-delà de cette campagne, nous poursuivrons notre engagement anti-colonialiste et antiraciste en soutien au peuple palestinien et à sa Résistance.

 

Le Collectif Palestine Vaincra, le 28 janvier 2019

 

1Voir l’ensemble des signataires de la campagne BDS France : https://www.bdsfrance.org/qui-sommes-nous/signataires-de-la-campagne-bds-france/