Partager :

Après une large mobilisation de la campagne ##DropAnyVision, la firme américaine Microsoft a retiré ses investissements de la firme technologique israélienne AnyVision. Cette entreprise vise à développer la reconnaissance faciale dans le cadre de la surveillance de la population palestinienne de Cisjordanie.

Omar Barghouti, co-fondateur de la campagne BDS, a affirmé« La décision de Microsoft de se débarrasser de AnyVision est un coup magistral porté à cette société israélienne profondément complice et un succès pour l’impressionnante campagne BDS menée par Jewish Voice for Peace. Les crimes de guerre d’Israël contre les Palestiniens, avec la complicité de nombreuses corporations comme AnyVision, continuent malgré la menace du coronavirus, donc la résistance que leur opposons et notre insistance sur la liberté, la justice et l’égalité ne peuvent que continuer ».

Parallèlement, la campagne BDS de Jordanie vient d’annoncer une importante victoire dans le royaume hachémite. En effet, le Programme de développement des Nations Unies (UNDP) de Jordanie n’a pas renouvelé son contrat avec l’entreprise sécuritaire anglo-danoise G4S, firme qui a collaboré avec l’administration pénitentiaire israélienne pendant des années. Par ailleurs, G4S a des antécédents en matière de violations des droits de l’homme dans de nombreux pays à travers le monde, ce qui a conduit des dizaines d’universités, de syndicats, de fonds de pension et autres à abandonner leurs contrats avec la société.

Ces deux victoires significatives sont la démonstration du développement à travers le monde de la campagne BDS et du soutien croissant au boycott d’Israël.