Partager :

Les chansons palestiniennes, en plus de participer à la lutte, constituent en elles-mêmes des actes de résistance, des « preuves de vie », des preuves de créativité d’une population qui ne se laisse pas détruire. Le Collectif Palestine Vaincra vous propose une série d’articles pour découvrir ou redécouvrir des musiques retraçant l’histoire de la Palestine, et nous continuons avec Gaza.

GAZA

Après la Nakba de 1948, la Bande de Gaza est sous occupation égyptienne. Des centaines de milliers de réfugié·e·s palestinien·ne·s s’y installent. Le territoire passe sous occupation israélienne suite à la guerre de 1967 et à la défaite des pays arabes.

En 1994, l’Autorité Palestinienne administre le territoire. En juin 2007, l’Égypte et Israël, prenant prétexte de la victoire du Hamas aux élections, décrètent un blocus sur la Bande de Gaza. Ils interdisent la circulation des personnes ainsi que de nombreux produits et de matières premières. C’est le point culminant de nombreuses restrictions qui ont commencé dès 1984.

Israël mène des frappes ou des attaques d’envergure régulièrement sur le territoire.

Malgré ce contexte économique et politique très précaire, la Bande de Gaza a toujours résisté pour sa survie mais aussi pour la libération de toute la Palestine. La Résistance armée y est diverse et nombreuse. Mais ce n’est pas tout. Les Gazaouis se mobilisent également pacifiquement et par milliers comme lors des Grandes Marches du Retour qui ont débuté le 30 mars 2018 pour exiger le retour de tous les réfugiés palestiniens sur leur terre. Dans de nombreuses chansons, Gaza est célébrée pour ce qu’elle est : Résistante !

Concert suite à la destruction d’un centre culturel à Gaza par l’aviation israélienne en 2018

Une chanson pour GAZA et PALESTINE, Ahmed Mejri, 2012

Gaza, Chorale Rissala, 2011

Les pierres de Gaza, le Silence des Mosquées, 2014

Gaza Soccer Beach, Médine, 2014

Chant en hommage aux Brigades Abu Ali Mustapha, 2018