Partager :

Dimanche 28 juin, c’est finalement Jean-Luc Moudenc qui a été réélu à la mairie de Toulouse avec 55 612 voix malgré un taux d’abstention record de 55,23%.

Pendant plusieurs mois, nous avons mené campagne à l’occasion de ces municipales pour dénoncer la collaboration de la mairie de Toulouse avec l’apartheid israélien, à travers le jumelage de la ville rose avec Tel-Aviv. Cette campagne a été un réel succès : 5 340 Toulousain·e·s ont signé la pétition pour exiger la fin du jumelage. De plus, nous avons sensibilisé des milliers de personnes sur ce sujet, de nombreuses personnalités ont pris position et nous avons réussi à faire de ce jumelage un des sujets de la campagne municipale au premier comme au deuxième tour. Tout cela démontre qu’une véritable attente à Toulouse existe pour que le partenariat économique et politique avec l’apartheid israélien et sa capitale prenne fin. D’ailleurs, plusieurs conseillers municipaux de l’opposition nouvellement élus ont pris cet engagement pendant la campagne. Nous allons poursuivre le travail dans ce sens et nos efforts ne s’arrêteront pas là.

Face à nos prises de position, Jean-Luc Moudenc a choisi son camp depuis bien longtemps : celui du soutien à l’extrême droite israélienne et ses soutiens en France. Il reste un adversaire résolu pour les militants anti-colonialistes et antiracistes que nous sommes. Tout au long de notre campagne, il n’a eu de cesse de multiplier les provocations, les amalgames et les calomnies à notre encontre avec l’appui des réseaux d’Israël en France, comme le CRIF Midi-Pyrénées.

Nous nous engageons à poursuivre les mobilisations notamment en faveur du boycott d’Israël et de ses institutions. En ce sens, nous appelons à participer largement au rassemblement unitaire du mercredi 1er juillet prochain à 18H30 au métro Capitole à Toulouse pour dénoncer le plan d’annexion de la Cisjordanie et soutenir le peuple palestinien et sa résistance !

Stop au jumelage Toulouse Tel-Aviv, le combat ne s’arrête pas là !

29 juin 2020