Partager :

Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté le coordinateur général du mouvement BDS – boycott, désinvestissement et sanctions – lors d’un raid nocturne en début de journée jeudi.

 

Vers 3h30 du matin, des dizaines de soldats israéliens, accompagnés d’au moins un chien, ont pris d’assaut la maison de Mahmoud Nawajaa, « le menottant, lui bandant les yeux et l’emmenant loin de sa femme et de ses trois jeunes enfants », a déclaré le Comité national du BDS (BNC).

Cette vidéo publiée par le BNC montre Nawajaa, 34 ans, alors qu’il est emmené les yeux bandés par des soldats armés :

L’arrestation ne s’est pas faite sans protestations, notamment de la part des deux enfants plus âgés de Nawajaa, 9 et 7 ans, qui ont crié sur les soldats, a ajouté le BNC. Le fils aîné a dit : « Laissez papa tranquille. Sortez. Ton chien ne me fait pas peur. »

Le BNC a noté qu’en vertu de la Convention des Nations unies sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid, la « persécution d’organisations et de personnes, en les privant de leurs droits et libertés fondamentaux, parce qu’elles s’opposent à l’apartheid », est l’un des actes inhumains commis pour maintenir un système d’apartheid.

Nawajaa a fréquemment condamné l’apartheid israélien dans le cadre de son travail avec le BNC.

Omar Barghouti, co-fondateur du mouvement BDS, a appelé à une pression internationale sur Israël pour que Nawajaa soit immédiatement libéré.

« Mahmoud est un grand défenseur des droits de l’homme palestinien qui est très estimé en Palestine et dans le monde entier pour sa défense inlassable et passionnée des droits des Palestiniens », a déclaré Barghouti.

« Le régime israélien d’occupation militaire, de colonisation et d’apartheid tente désespérément de terroriser les militants palestiniens du BDS et leurs familles, après avoir échoué à ralentir la croissance du mouvement », a ajouté M. Barghouti.

« Nous appelons tous les militants BDS du monde entier à renforcer encore la campagne BDS afin de tenir Israël pour responsable ».

Barghouti lui-même a longtemps été la cible de harcèlement et de restrictions de la part du gouvernement israélien et de ses alliés britanniques et américains.

« Alors qu’Israël devient un modèle pour l’extrême droite raciste et autoritaire, le BDS devient un élément clé de la vague progressiste mondiale qui se bat pour la justice indigène, raciale, économique, sociale, de genre et climatique », a affirmé Barghouti.

Il a réaffirmé le récent appel de la société civile palestinienne à des sanctions contre Israël « pour mettre fin aux crimes de guerre, aux crimes contre l’humanité et à l’ensemble du régime d’oppression des Palestiniens indigènes ».

« Seul cela peut nous aider à atteindre la liberté, la justice et l’égalité. »

 

Article de Ali Abunimah, publié le 30 juillet 2020

 

Source : The Electronic Intifada – Traduction : Collectif Palestine Vaincra