Partager :

Le Club palestinien d’échecs dans le camp de réfugiés de Chatila, à Beyrouth au Liban, a lancé les journées d’action #Action4Return pour le retour des Palestiniens et pour faire face à la normalisation avec un événement commémoratif symbolique des massacres de Sabra et Chatila le 17 septembre 2020.

Les enfants et les jeunes du camp, ainsi que les membres du Club d’échecs, se sont rassemblés devant le monument des martyrs du camp de Sabra et Chatila, portant des banderoles : « Nous n’oublierons pas et nous ne pardonnerons pas – nous sommes déterminés et nous reviendrons », et « Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre ». Ils ont déposé des couronnes de fleurs dans le cimetière des martyrs, affirmant leur détermination, en tant que réfugiés palestiniens, à honorer les martyrs et à défendre leur droit au retour en Palestine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre le 16 et le 18 septembre 1982, des milliers de réfugiés palestiniens dans le camp de Sabra et Chatila ont été massacrés par des milices phalangistes d’extrême droite, autorisées à entrer dans le camp et surveillées par l’armée israélienne qui occupait alors Beyrouth. Du 18 au 26 septembre, les journées #Action4Return marquent la commémoration des massacres de Sabra et Chatila, des massacres de septembre 1970 en Jordanie et la signature des accords d’Oslo, autant d’attaques contre les droits et la lutte des réfugiés palestiniens pour le retour et la libération. Ce sont des jours d’action palestinienne, arabe et internationale pour affirmer l’adhésion du peuple palestinien à ses droits nationaux, humains, politiques, économiques et culturels – le droit au retour, le droit de récupérer les terres et les biens volés et d’achever la libération complète de la Palestine.

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra