Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Durant les années 1960, l’industrie automobile de la région de Détroit développe une politique de recrutement massive de travailleurs arabes venant notamment de Palestine, du Yémen et du Liban. Cette stratégie est mise en place car le patronat américain pense que les travailleurs arabes poseront moins de « problèmes » que les travailleurs noirs à une époque où les mouvements révolutionnaires africains-américains sont en pleine ascension. Ainsi, plus de 85.000 arabes vivent dans cette région au début des années 1970.

En mars 1968, l’Organisation de Libération de la Palestine revendique sa première victoire politique contre l’État sioniste lors de la bataille de Karameh en Jordanie. Ce sont les débuts de la révolution palestinienne qui influence et politise la communauté arabe dans le monde.

En octobre et novembre 1973, une guerre éclate entre l’État sioniste et l’Égypte. Au même moment, des travailleurs  des usines automobiles de Detroit découvrent que la section locale de leur syndicat United Auto Workers possède 300.000 $ d’obligations israéliennes achetés avec l’argent des cotisations syndicales. Celles-ci sont une forme de prêt à l’État d’Israël, qu’il rembourse avec des intérêts, et avec lequel il peut investir dans tous les domaines, y compris l’armée.

Le 13 octobre, une première manifestation est organisée devant le siège du syndicat par 3000 personnes qui brandissent de nombreuses pancartes notamment « Stop à la terreur américano-israélienne contre le peuple arabe » et exigent la liquidation de ces obligations. Le 28 novembre 1973 durant une cérémonie caritative, le président de l’UAW doit être honoré par B’nai B’rith International, une organisation sioniste. Afin de dénoncer cette collaboration avec l’occupation israélienne, les travailleurs arabes se mobilisent. Plus de 2500 d’entre eux organisent une grève sauvage et arrête la production à l’usine Chrysler’s Dodge Main Assembly près de Detroit aux États-Unis. D’autres usines connaissent aussi des mobilisations significatives. Une manifestation massive a lieu devant la cérémonie où les travailleurs arabes sont rejoints par des travailleurs noirs et différentes organisations anti-impérialistes.

Cette grève historique sera finalement victorieuse et le syndicat UAW désinvestira ses 300.000 $ d’obligations israéliennes. Aujourd’hui, cet événement est célébré comme la première victoire politique du mouvement BDS aux États-Unis.

Événement commémoratif en ligne organisé par l’US Palestinian Community Network

Sources :