Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2020 a été une année de grands défis pour le mouvement palestinien et tous les mouvements pour la justice et la libération. Malgré ces défis, la campagne pour la justice et la liberté pour la Palestine et les prisonniers palestiniens s’étend, se construit et se mobilise.

Alors que les Palestiniens – en particulier les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, déjà privés de soins de santé et soumis à une négligence médicale – sont confrontés aux risques de la pandémie COVID-19 sous le blocus, l’occupation et la colonisation, les organisateurs en Palestine et au niveau international ont cherché à développer des mécanismes innovants pour mobiliser, confronter l’impérialisme et le sionisme et se tenir aux côtés de la lutte de libération palestinienne. Plus de 4 500 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes sont en première ligne de ce combat.

Votre soutien est essentiel pour que ce mouvement international, arabe et palestinien continue à se développer en 2021 et au-delà – vers la libération et le retour.

Pour le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun (dont est membre le Collectif Palestine Vaincra), malgré les difficultés, cette année a été une année de croissance, de construction et de lutte pour intensifier le mouvement de soutien aux prisonniers palestiniens et à la libération de la Palestine. En 2020, nous avons organisé des dizaines d’actions virtuelles et physiques, lancé quatre nouvelles sections dans le monde entier, mobilisé pour la défense des prisonniers palestiniens et rejoint nos camarades dans la lutte pour combattre l’impérialisme, obtenir la justice raciale, la libération des Noirs et la souveraineté indigène.

Nous savons que 2021 peut être une année de lutte encore plus forte et plus importante pour la Palestine. Votre soutien, votre implication et votre engagement ont fait de 2020 une période de mobilisation croissante pour soutenir les prisonniers palestiniens, pour construire la solidarité dans nos communautés et pour défendre le droit des Palestiniens à résister, le droit au retour et le droit de libérer la Palestine de la mer au Jourdain. Nous travaillons à construire le mouvement de boycott d’Israël et à confronter les entreprises complices qui profitent de la colonisation. Nous sommes aux côtés des prisonniers palestiniens et de l’ensemble de la lutte du peuple palestinien pour la libération – et de tous ceux qui, dans le monde entier, affrontent l’impérialisme, le capitalisme, le sionisme et la répression réactionnaire.

Merci à tous ceux qui ont soutenu Samidoun en 2020. Cela inclut votre soutien financier, mais aussi votre organisation, votre campagne et votre mobilisation pour la Palestine. Afin de construire notre mouvement collectif pour la justice, nous devons être plus grands et plus larges, et travailler ensemble encore plus étroitement, tout en construisant un pouvoir collectif pour la libération de la Palestine et au niveau mondial.

Alors que nous nous préparons pour notre prochaine année de lutte, nous vous demandons une fois de plus votre soutien. En tant que réseau international qui repose sur un financement de base, sans personnel ni soutien institutionnel, nous avons besoin de la solidarité des personnes, des organisations et des mouvements qui se consacrent à notre vision collective de la justice et de la libération pour que notre travail continue à se développer.

Grâce au parrainage fiscal de l’Alliance for Global Justice, votre contribution au réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun est désormais déductible des impôts pour ceux qui paient des impôts aux États-Unis. Des personnes du monde entier peuvent faire des dons en toute sécurité pour soutenir nos efforts d’organisation d’événements et de manifestations, pour faire connaître au monde entier les histoires et les expériences des prisonniers palestiniens, pour publier des documents de plaidoyer et pour assurer le fonctionnement de notre site web. Nous ne pouvons le faire qu’avec votre soutien, et chaque don, quelle que soit son importance, est essentiel pour construire ensemble l’avenir.

Alors que nous nous préparons à avancer vers 2021, nous vous demandons d’envisager de faire un don à Samidoun aujourd’hui et de nous soutenir alors que nous devenons plus grands, plus forts, plus larges et plus audacieux pour faire entendre les voix et les demandes des prisonniers palestiniens et pour construire le mouvement pour la Palestine.

 

Développer et construire le mouvement pour les prisonniers palestiniens

En 2020, au moins quatre nouvelles sections de Samidoun ont été officiellement lancées – Samidoun Stockholm, Samidoun Deutschland, Samidoun España et Samidoun Brasil. Celles-ci rejoignent nos sections et militants existants en Palestine, aux États-Unis, au Canada, en France, aux Pays-Bas, en Grèce, en Belgique, en Suède et ailleurs pour organiser des événements et des actions et mobiliser les communautés pour défendre les prisonniers palestiniens et soutenir la lutte de libération de la Palestine.

Nous nous réjouissons de lancer encore plus de sections, d’initiatives d’adhésion et de campagnes en 2021, et nous vous invitons à nous rejoindre !

 

Jour de Colère : Confronter l’annexion et « l’Accord du siècle »

Le réseau Samidoun en Palestine occupée a lancé un appel à l’action pour le 1er juillet 2020, qui a rassemblé des organisations et des militants du monde entier. Des dizaines d’organisations ont soutenu l’appel et ont organisé des événements dans des villes du monde entier sous le slogan « Non à l’annexion, non au sionisme ! » Des milliers de personnes sont descendues dans la rue, dans des marches, des caravanes, des actions de protestation distanciées et même des protestations en ligne et sur les médias sociaux, pour se rassembler lors des Jours de Colère, y compris des organisations comme le PYM – Mouvement de la jeunesse palestinienne, Al-Awda – la Coalition pour le droit au retour en Palestine, NY4Palestine et les National Students for Justice in Palestine. De Ramallah à New York, de Detroit à San Diego, de Toulouse à Madrid, les organisations communautaires et de jeunesse palestiniennes, les mouvements de solidarité et les internationalistes se sont rassemblés pour marcher contre la menace d’annexion et la colonisation en cours de la Palestine.

 

Aller de l’avant : Jours de Résistance pour la Palestine

S’appuyant sur l’énorme élan produit par les Jours de Colère, les Jours de Résistance pour la Palestine du 7 au 9 août 2020 ont réuni plus de 100 organisations et des milliers de personnes à travers le monde pour se tenir aux côtés du peuple palestinien pour affronter l’impérialisme, la normalisation et le sionisme. Malgré les attaques de hauts responsables israéliens visant à réprimer ces actions, notant qu’ils avaient « averti les gouvernements occidentaux » des manifestations, plus de 100 organisations se sont jointes à l’appel de Samidoun pour les Jours de Résistance, avec un éventail d’actions diverses se déroulant autour du monde. Ces événements comprenaient des manifestations, des caravanes, des interventions artistiques et culturelles et des événements éducatifs publics, tous en faveur du peuple palestinien et de son droit de résister.

 

Faire entendre nos voix : construire virtuellement, connecter les militants

Tout au long de l’année 2020, le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun a organisé et participé à des dizaines de webinaires et d’événements virtuels et d’actions pour la Palestine. Ces événements, menés en anglais, arabe, français, allemand et espagnol, ont établi des liens transnationaux entre les communautés palestiniennes travaillant pour une alternative révolutionnaire pour l’avenir palestinien, ont fourni une éducation politique et un développement aux membres de Samidoun et au mouvement plus généralement, en lien avec les mouvements de justice à travers le monde et intensifié nos conversations collectives en faveur de la libération palestinienne. Ces événements en ligne viennent s’ajouter à nos campagnes sur les réseaux sociaux, menées en alliance avec des dizaines d’autres organisations, qui ont touché des millions de personnes sur Facebook, Twitter, Instagram et d’autres canaux de médias sociaux.

 

Samidoun en Palestine occupée : s’organiser pour la libération

En 2020, Samidoun en Palestine occupée a organisé un certain nombre d’événements et d’actions, y compris des manifestations, des conférences de presse et des événements, mobilisant des jeunes et des étudiants palestiniens, d’anciens prisonniers, des organisations politiques et des militants pour marcher contre l’annexion, résister à la normalisation et s’organiser pour défendre les prisonniers palestiniens en grève de la faim. Samidoun en Palestine occupée a lancé l’appel pour la Jour de Colère le 1er juillet qui a eu un écho dans le monde entier, tout en jouant un rôle de premier plan dans l’organisation de dizaines d’ateliers en ligne en arabe qui ont réuni des communautés palestiniennes en exil et de la diaspora avec ceux à l’intérieur de la Palestine pour discuter d’une vision révolutionnaire de l’avenir du mouvement palestinien.

 

Lutter contre la répression : défendre la Palestine

En 2020, Samidoun était engagé dans des luttes contre les tentatives de liquidation du mouvement pour la Palestine – à l’intérieur de la Palestine occupée et dans le monde. Nous avons nous-mêmes été ciblés par le soi-disant « Ministère des affaires stratégiques » d’Israël par  une série d’attaques – précisément à cause de notre travail visant à mettre en lumière les luttes en cours des prisonniers politiques palestiniens contre la torture, les abus et les détentions injustes. Nous reconnaissons également que la répression sioniste n’est pas séparée des tentatives de réprimer les mouvements pour la justice en Palestine – et d’autres mouvements pour la justice et la libération – au niveau international. Nous avons construit la campagne en solidarité avec Khaled Barakat, expulsé d’Allemagne pour son plaidoyer en faveur de la Palestine, et avons travaillé avec de nombreux autres groupes en Allemagne pour contester la répression anti-palestinienne et lutter contre la criminalisation du mouvement de boycott. Nous avons mis en évidence le cas d’Issam Hijjawi Bassalat et des Saoradh 9, arrêtés par l’État britannique pour tenter de cibler à la fois les mouvements palestiniens et irlandais. Plus récemment, le Collectif Palestine Vaincra – une organisation membre du réseau Samidoun – a été confronté à des menaces et à des attaques de la part des forces sionistes d’extrême droite. En 2021, nous poursuivrons nos efforts pour lutter contre la répression et élargir nos campagnes pour la justice.

 

Assoiffé de Justice : Soutenir les grèves de la faim et les actions des prisonniers palestiniens

Il y a plus de 4 500 prisonniers politiques palestiniens en première ligne du combat, confrontés quotidiennement à des menaces contre leur vie et leur santé – sans parler de la torture brutale pendant les interrogatoires. En janvier 2020, nous avons commencé l’année en faisant campagne pour Ahmad Zahran, emprisonné sans inculpation ni procès en détention administrative, qui a mené une grève de la faim pendant 113 jours. Nous avons mobilisé des événements, des actions et des campagnes sur les réseaux sociaux pour soutenir Maher al-Akhras, dont la victoire après 103 jours de grève de la faim a inspiré des artistes, organisateurs, avocats et défenseurs de la justice du monde entier à prendre position, à protester et à lancer des grèves de la faim de solidarité.

 

Briser le siège de Gaza ! Actions internationales pour la marche du retour

Samidoun s’est joint à la Commission nationale supérieure de la grande marche du retour et de la rupture du siège à Gaza, en Palestine, pour lancer un appel à l’action à l’occasion du deuxième anniversaire de la grande marche du retour à Gaza en mars 2020. Alors que la pandémie COVID-19 a forcé le transformation de cette semaine d’action en campagne virtuelle, des dizaines d’organisations, de partis politiques et de groupes de solidarité du monde entier ont approuvé l’action et ont rejoint la « Marche virtuelle du retour », atteignant des millions de personnes sur Twitter, Facebook et Instagram […] Samidoun a continué à s’organiser pour briser le siège de Gaza, organisant une manifestation à Madrid pour soutenir les pêcheurs palestiniens en novembre.

 

La semaine de lutte palestinienne commémore la Nakba, la résistance continue

En mai 2020, des dizaines d’organisations ont répondu à l’appel de Samidoun pour la Semaine de lutte palestinienne, en organisant des actions, des protestations, des événements en ligne, des campagnes de boycott et des mobilisations pour commémorer la Nakba et la lutte actuelle pour la libération de la Palestine. « Depuis des décennies, le mouvement du peuple palestinien commémore le 15 mai et la semaine qui suit comme une semaine de solidarité, de résistance et de lutte, affirmant une révolution qui se poursuivra jusqu’à la victoire. Cette semaine marque la lutte palestinienne, arabe et internationale pour la justice et la libération, une lutte qui se poursuit depuis 72 ans et qui continue chaque jour. Alors que la Nakba se poursuit, la résistance continue ! » Dans le cadre de cette semaine, Samidoun s’est joint à 100 organisations dans une déclaration initiée par des jeunes et des étudiants palestiniens, dont Samidoun en Palestine occupée et dans la diaspora, demandant la fin du chemin de Madrid et d’Oslo et déclarant que « les dirigeants palestiniens doivent partir » !

 

Semaines d’action des prisonniers: organisation pour Ahmad Sa’adat, Khitam Saafin, Georges Abdallah et la libération de tous les prisonniers

Bien sûr, 2020 a également été une année de construction et d’élargissement de notre travail de base : la solidarité avec les prisonniers palestiniens. En janvier 2020, nous nous sommes joints à la Campagne Free Ahmad Sa’adat pour les semaines d’actions pour libérer Ahmad Sa’adat – une initiative que nous menons à nouveau en 2021. Nous avons organisé des manifestations en ligne et physiquement pour les étudiants et les jeunes prisonniers , y compris Tareq Matar, Mays Abu Ghosh et Samah Jaradat, tout au long de l’année, et en avril 2020, nous avons commémoré la Journée des prisonniers palestiniens avec une semaine d’actions, en nous joignant à un certain nombre d’organisations pour la campagne en ligne #WeAreWithYou et en produisant une série de ressources pédagogiques, graphiques et des affiches tout au long de la semaine.

La marche annuelle à Lannemezan pour libérer Georges Ibrahim Abdallah le 24 octobre a rassemblé plus de 600 personnes – le plus grand nombre à ce jour – pour réclamer la libération de ce militant communiste libanais emprisonné en France depuis 36 ans pour son implication dans la lutte de libération palestinienne. Et en novembre 2020, nous nous sommes joints à un groupe d’organisations dont US Palestinian Community Network, la National Lawyers Guild, Alkarama – Mouvement des Femmes Palestiniens, PYM – Mouvement de la Jeunesse Palestinienne et Within Our Lifetime – United for Palestine, pour mobiliser deux jours d’actions pour libérer Khitam Saafin, la dirigeante des femmes palestiniennes emprisonnées et présidente de l’Union des comités de femmes palestiniennes.

 

Solidarité mondiale pour la justice et la libération

 

Au cœur du travail de Samidoun se trouve une vision anti-impérialiste et anticolonialiste de la justice et de la libération. Cela signifie que nous ne pouvons pas lutter pour la justice uniquement pour la Palestine, mais qu’il est essentiel de soutenir le mouvement de libération Noir, les mouvements de souveraineté autochtone et d’autodétermination comme le travail de Red Nation et les mouvements anti-impérialistes dans le monde et au sein des pays impérialistes. Nous nous organisons pour libérer les prisonniers politiques aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en France et ailleurs, y compris les prisonniers du mouvement de libération Noire ainsi que des prisonniers palestiniens comme les Holy Land 5 et Georges Ibrahim Abdallah, et travaillons en solidarité avec les luttes des prisonniers du Maroc à la Turquie jusqu’aux Philippines. Cette année, notre travail comprenait un soutien aux mouvements de libération des Noirs, en nous joignant aux manifestations et aux actions, en mettant en lumière l’histoire de la lutte collective Noir-Palestinien et en participant à la construction et à la reconstruction de ces liens profonds de résistance et de révolution.

Ensemble, nous sommes impatients de marcher côte à côte  en 2021, pour construire un mouvement plus fort, plus profond et plus dynamique pour la liberté de tous les prisonniers palestiniens et pour la libération de la Palestine de la mer au Jourdain.

 

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra