Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeudi 10 décembre, le président américain Donald Trump a annoncé un accord de normalisation entre le royaume marocain et l’État sioniste sur son compte Twitter.

Cet accord a lieu en échange de la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur la région du Sahara occidental.

En vertu de cet accord, le royaume marocain établira des relations diplomatiques complètes et reprendra les contacts officiels avec l’occupation israélienne. L’administration américaine a notamment annoncé l’intention d’ouvrir deux ambassades et de renforcer la coopération économique entre les deux parties. Évidemment, cela vient officialiser des relations officieuses entre les deux parties depuis de nombreuses années.

Cette annonce est en totale opposition avec le peuple marocain et sa solidarité indéfectible avec le peuple palestinien. Selon une récente étude publiée en octobre 2020, 88% des Marocains s’opposent à tout accord de normalisation avec l’État sioniste. Yasmine, membre du Collectif Palestine Vaincra, affirme « qu’en tant que marocaine, [elle] dénonce toute normalisation des relations diplomatiques entre [son] pays et Israël. Cela ne représente en aucun cas la volonté du peuple marocain ». Par ailleurs, elle poursuit en soulignant « que le régime marocain accepte la normalisation avec Israël contre sa souveraineté sur le Sahara occidental est une honte. C’est scandaleux ! »

Dans la soirée du 10 décembre, les autorités marocaines ont confirmé l’annonce. C’est le quatrième pays arabe qui officialise la normalisation de ses relations avec l’occupation israélienne en quelques mois après les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan.