Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mardi 16 mars à l’appel du Collectif 69 de soutien au peuple palestinien, plus de 100 personnes se sont réunies devant le Tribunal de Lyon afin de soutenir Olivia Zémor, présidente d’EuroPalestine, qui passait en procès pour avoir appelé au boycott de l’entreprise pharmaceutique israélienne Teva. Une délégation du Collectif Palestine Vaincra, membre du réseau international Samidoun, était présente aux côtés de membres d’EuroPalestine, la Campagne BDS France, l’AFPS, l’UJFP, la Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah, l’UFCM, des organisations de gauche et d’extrême gauche (EELV, Ensemble, Unité Communiste…) venant de nombreuses villes notamment Paris, Lyon, Istres, Toulouse, Montpellier, Martigues, Alfortville, de l’Ardèche, etc. De 13H à 17H, le rassemblement était ponctué de prises de paroles, chants et slogans. Par ailleurs, les manifestant·e·s ont déployé de nombreuses pancartes, affiches, drapeaux Palestine et banderoles faisant la promotion du boycott d’Israël.

 

Le procès s’est terminé à 22H après 7H d’audience, le tribunal rendra son jugement le 18 mai prochain. Comme le souligne Olivia Zémor sur le site europalestine.com : « Nos deux avocats, Me Dominique Cochain, et Me Grégory Thuan, ainsi que nos trois témoins ont pu exprimer de manière détaillée nos positions et arguments, malgré la présence, en force, des officines pro-israéliennes (BNVCA, Avocats sans Frontières, Association France-Israël) qui se sont constituées en dernière minute parties civiles contre nous, en appui du laboratoire Teva, le plaignant initial. […] Nos trois témoins  ont été admirables de calme et de limpidité face aux vociférations des parties civiles. […] Le procureur a pour sa part requis mollement une condamnation à 2.000 € d’amende, avec ce qu’on peut difficilement qualifier d’argumentation, tant le propos était décousu. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lors de ce rassemblement, de nombreuses personnes ont également affirmé leur soutien à la campagne internationale pour la libération des étudiant·e·s palestinien·ne·s emprisonné·e·s dont Olivia Zémor évidemment !

Parallèlement au rassemblement devant le tribunal de Lyon, ce procès a provoqué une vague d’indignation internationale où des initiatives de solidarité ont eu lieu dans plusieurs villes de France, mais aussi au Canada, en Belgique, en Tunisie, en Grande-Bretagne, etc. Des organisations de nombreux pays ont également rédigé des déclarations de condamnation et pour réaffirmer que le boycott d’Israël est un outil de lutte antiraciste plus que jamais légitime !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, le réseau international Samidoun avait publié un message de solidarité depuis le Canada, la Belgique, l’Allemagne, la Suède, la France, les Pays-Bas, l’Espagne, la Palestine et les États-Unis quelques jours avant le procès :