Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réseau de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun, dont est membre le Collectif Palestine Vaincra, appelle les organisations, les militants, les mouvements sociaux et les amis de la Palestine partout dans le monde à agir pour défendre Jérusalem, à se mobiliser pour le droit au retour des Palestiniens, et à agir pour la justice et la libération de toute la Palestine. Nous nous joignons à l’appel de la Semaine de lutte palestinienne, du 15 au 22 mai 2021 : agissez, marchez, rassemblez, protestez, organisez et luttez pour la Palestine ! Lisez l’appel de Masar Badil (Voie palestinienne alternative) ici.

Alors que nous approchons du 73e anniversaire de la Nakba, la colonisation sioniste de la Palestine et l’expulsion forcée des Palestiniens, la Nakba continue. Cela se voit partout en Palestine, mais c’est peut-être au cœur de Jérusalem, la capitale de la Palestine, que cela est le plus évident : à Sheikh Jarrah, où des familles palestiniennes sont menacées d’expulsion imminente de leurs maisons par le régime israélien et ses colons.

Alors que nous marquons les 73 ans de la Nakba, nous célébrons également 73 ans de résistance. Les Palestiniens de Jérusalem tiennent fermement à leurs terres, leurs maisons et leurs vies malgré toutes les tentatives de « nettoyage ethnique » sioniste. Et ils montrent clairement, comme l’a fait le mouvement de libération palestinien tout au long de son histoire, que la résistance est fructueuse.

De nombreux événements ont déjà été annoncés alors que les Palestiniens et les amis de la Palestine marquent ces dates : Rejoignez-nous le 15 mai à Berlin, le 15 mai à New York et le 16 mai dans le New Jersey, le 15 mai à Athènes, et d’autres événements seront organisés à Madrid, San Francisco, Toulouse et bien d’autres à venir !

 

Défendre Jérusalem

 

Les jeunes Palestiniens de Jérusalem ont gagné la « bataille des checkpoints », en forçant le démantèlement des checkpoints de l’occupation israélienne imposés à la Porte de Damas à Jérusalem alors que les Palestiniens célèbrent le Ramadan. Ils ont affronté des foules racistes et sionistes qui affichaient fièrement leurs tentatives d’expulser les Palestiniens de Palestine, se déchaînant dans Jérusalem et scandant « mort aux Arabes », parallèlement aux attaques des forces d’occupation « officielles » israéliennes contre les jeunes qui brandissaient le drapeau palestinien. La résistance de ces jeunes Palestiniens doit nous inspirer et enflammer notre organisation pour #SaveSheikhJarrah et libérer la Palestine !

Les Palestiniens de Jérusalem sont attaqués à de multiples niveaux, défendant leur terre, leur ville et leur identité contre l’effacement et le colonialisme depuis 73 ans. Ils font face au dépouillement de leur identité et de leur résidence – même de leur lieu de naissance – à une répression sévère, à des confiscations de terres, à des démolitions de maisons et à des tentatives sionistes continues d’effacer la présence et la nature palestiniennes et arabes de la ville. À Sheikh Jarrah, des familles palestiniennes – réfugiées de la Nakba de 1948 – sont une fois de plus menacées d’une expulsion imminente de leurs maisons et de leurs terres, car elles refusent de céder leur vie au colonialisme raciste sioniste.

Les Palestiniens de Jérusalem – et de toute la Palestine occupée et en exil – continuent de résister et prouver que la lutte palestinienne continue et que l’organisation et la résistance sont la voie de la libération.

En cette Semaine de lutte palestinienne, rejoignez-nous pour défendre Jérusalem, #SaveSheikhJarrah et continuer sur leur chemin de résistance, de détermination et de solidarité.

 

Liberté pour les prisonniers

 

Il y a près de 4 500 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes : des femmes et des hommes, des enfants et des aînés, des enseignants et des étudiants, des travailleurs et des agriculteurs, des organisateurs communautaires et des combattants de la liberté. Ils sont emprisonnés parce qu’ils reflètent la résistance et le véritable leadership du peuple palestinien, qui se poursuit à travers 73 ans de Nakba permanente et plus de 100 ans de colonialisme.

Chaque jour, les prisonniers palestiniens mettent leur corps et leur vie en danger, se tenant en première ligne de la confrontation avec leurs geôliers. Ils sont confrontés à de graves tortures lors des interrogatoires, à des négligences et à des abus médicaux permanents, ainsi qu’à un emprisonnement arbitraire indéfini sans inculpation ni procès dans le cadre de la détention administrative.

Se tenir aux côtés des prisonniers palestiniens, c’est se tenir aux côtés de la résistance palestinienne. C’est aussi prendre position pour la libération des prisonniers de Palestine emprisonnés dans les prisons des régimes réactionnaires arabes, de l’Égypte à l’Arabie Saoudite, et dans les prisons impérialistes, comme les Holy Land Five, Issam Hijjawi Bassalat, et le combattant et révolutionnaire arabe Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné depuis près de 37 ans en France.

À l’occasion de la Semaine de lutte palestinienne, rejoignez-nous pour exiger la liberté de tous les prisonniers palestiniens et de tous les prisonniers révolutionnaires qui luttent pour la justice et la libération.

 

La résistance jusqu’à la victoire

 

Le projet sioniste – soutenu à bout de bras par le colonialisme britannique, l’impérialisme américain et leurs partenaires en Europe, au Canada et ailleurs – a tenté de soumettre la Palestine et la région arabe depuis plus de 73 ans. Malgré la force des armes et la puissance militaire, le peuple palestinien a continué de résister, se révolter, se soulever intifada après intifada, et de construire un mouvement révolutionnaire pour la libération de la Palestine, de la mer au Jourdain. Le projet sioniste est fondamentalement raciste, colonialiste et doit être vaincu.

Les Palestiniens ont le droit de résister à l’occupation et à l’oppression par tous les moyens nécessaires. Cela inclut l’organisation populaire, la résistance populaire, l’action de masse et la lutte armée. Le soi-disant « processus de paix » d’Oslo et de Madrid a été une tentative de vaincre le peuple palestinien – une tentative combattue et qui a été bloquée par une lutte sans fin. Malgré le siège brutal de Gaza, la répression sévère, les emprisonnements et les meurtres, les Palestiniens continuent de défendre avec résistance leur terre, leur peuple et leur avenir libéré.

La résistance et la révolution palestiniennes restent une inspiration pour les peuples du monde entier en quête de justice et de libération partout dans le monde. En cette Semaine de lutte palestinienne, nous soutenons et affirmons la résistance palestinienne vers la victoire pour la Palestine.

 

Retour et libération

 

Au cœur de la lutte palestinienne se trouve le droit des réfugiés palestiniens – la majorité de la population palestinienne – à retourner dans leurs maisons, leurs terres et leurs propriétés. Malgré 73 ans de Nakba, les Palestiniens dans les camps de réfugiés et partout en exil et en diaspora se sont accrochés à leurs clés, à leurs identités et à la promesse de la victoire et du retour.

Alors même que les réfugiés palestiniens se voient refuser le droit de rentrer chez eux, ils continuent de faire face à la répression, à la discrimination et à la surveillance en exil et en diaspora – faisant face à des lois injustes et à la criminalisation, au déni des droits des réfugiés et aux attaques racistes dans les pays d’Europe. À l’occasion de la Semaine de lutte palestinienne, nous nous battons pour le droit de rester et le droit au retour !

Chaque victoire remportée par les luttes populaires dans le monde est une victoire pour la Palestine, et chaque attaque contre ces mouvements – comme les tentatives de fomenter un coup d’État au Venezuela ou le blocus de Cuba – est également une attaque contre le peuple palestinien. Cette lutte pour le retour et la libération signifie que les Palestiniens sont en première ligne de la lutte contre l’impérialisme depuis plus de 72 ans, luttant aux côtés de camarades en Irlande, aux Philippines, en Turquie, en Afrique du Sud, dans les Amériques indigènes et ailleurs. Cette semaine de lutte palestinienne est aussi une semaine de lutte contre l’impérialisme et son attaque contre les peuples de la région et du monde.

Le droit au retour des réfugiés palestiniens et la défaite de l’impérialisme sont les clés de la libération de la Palestine, de la mer au Jourdain. Partout en Palestine – en Palestine occupée de 48, à Jérusalem, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza – et en exil et diaspora, des camps de réfugiés aux villes du monde – les Palestiniens luttent pour la victoire et la libération.

Rejoignez-nous du 15 au 22 mai 2021 pour la Semaine de lutte palestinienne – défendez Jérusalem, agissez pour le retour et la libération !

 

Passons à l’action !

 

Rejoignez-nous pour participer à la mobilisation internationale pour le retour et la libération  ! Vos actions locales sont extrêmement importantes dans la construction du mouvement de solidarité.

  • Organiser un stand, table d’infos, rassemblement et manifestation pour le droit au retour de tous les réfugiés palestiniens, en soutien à Jérusalem ou pour le droit à la résistance.
  • Organiser des activités de boycott d’Israël
  • Organiser des actions de solidarité : comme déployer des banderoles, faire des photos de solidarité, rebaptiser des rues au nom de la Nakba, faire des collages ou graffitis, etc.
  • Organiser des webinaires sur le droit au retour de tous les réfugiés palestiniens ou la résistance palestinienne. Des membres de Samidoun peuvent intervenir en français, arabe, anglais, allemand, espagnol, portugais et néerlandais : n’hésitez pas à nous solliciter par mail à samidoun@samidoun.net 

 

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra