Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi 15 mai de 11H à 13H à la sortie du métro Capitole à Toulouse, nous étions finalement plus de 800 personnes à se rassembler pour la Palestine à l’appel du Collectif Palestine Vaincra, du réseau Samidoun, de Masar Badil mais aussi différentes organisations toulousaines appelant à nos côtés ou soutenant l’initiative (Couserans-Palestine, Campagne BDS Toulouse, NPA, PG, POI, LO, UD CGT 31, Solidaires 31, Mouvement de la Paix, Le Poing Levé Mirail, etc.). Sous une forte pluie au début du rassemblement, la foule compacte et déterminée s’est réunie pour crier haut et fort son soutien à la résistance palestinienne qui fait face à la violence de l’occupation israélienne dans la bande de Gaza, mais aussi à Al Qods/Jérusalem occupée, en Cisjordanie et en Palestine de 48.

Des dizaines de drapeaux flottaient fièrement au cœur du centre-ville, de très nombreuses pancartes affirmaient « Sheikh Jarrah vivra, Palestine vaincra », « De Gaza à Jérusalem, Palestine vaincra » ou encore « Boycott Israël » et « Pas besoin d’être musulman pour soutenir la Palestine, juste d’être humain » et un grand drapeau de la Palestine était porté par des dizaines de personnes. Pour ouvrir le rassemblement, nous avions déployé trois banderoles affirmant « Contre le racisme, le colonialisme et l’apartheid : boycott Israël », « De Gaza à Jérusalem : résistance » et « Nous continuerons jusqu’au retour et la libération » (en arabe). Couserans-Palestine et Le Poing Levé Mirail ont également déployé des banderoles de solidarité tandis que BDS Toulouse et différents partis de gauche étaient venus avec leurs drapeaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le rassemblement s’est ouvert par une intervention du Collectif Palestine Vaincra rappelant que ce qui se passe en Palestine n’est pas une guerre de religion ou une guerre entre « deux États ». Mais bien une occupation coloniale, une colonisation de peuplement qui dure depuis plus de 73 ans affirmant qu’il est donc légitime de soutenir la résistance palestinienne sous toutes ses formes pour la libération de la Palestine, de la mer au Jourdain. Ensuite, l’ensemble du rassemblement a fait une minute de silence émouvante en brandissant le « V » de la victoire en hommage aux centaines de victimes et aux milliers de blessés.

Ensuite, nous avons scandé de nombreux slogans en français et en arabe de soutien au peuple palestinien et diffusé de la musique palestinienne. Durant une intervention, un membre du Collectif Palestine Vaincra a souligné la nécessité de boycotter Israël et l’ensemble de ses institutions et produits « made in apartheid ». En particulier, il a rappelé l’importante campagne pour le boycott de la firme pharmaceutique Teva et pour le boycott de Puma, sponsor officiel des équipes israéliennes de football, tandis que la foule scandaient le boycott de ces marques. Ensuite, une intervention a souligné l’importance de soutenir les 4450 prisonnier·e·s palestinien·ne·s emprisonnés par l’occupation israélienne, leurs noms ont été déclamés affirmant qu’ils et elles symbolisaient la résistance palestinienne : Ahmad Sa’adat, Khalida Jarrar, Marwan Barghouti, Khitam Saafin, Layan Kayed, etc. Le sort de Georges Abdallah a également été rappelé et les manifestants ont exigé sa libération à l’occasion de nombreux slogans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, nous avons rappelé la complicité de Macron avec l’occupation israélienne alors que l’impérialisme français est un partenaire stratégique de l’État sioniste aussi bien d’un point de vue politique qu’économique et militaire. C’est pour cela qu’il continue de criminaliser scandaleusement le soutien au peuple palestinien en interdisant plusieurs manifestations, notamment à Paris, et en tentant d’assimiler l’antisionisme à l’antisémitisme. Sans oublier la responsabilité particulière du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, qui reste un ardent défenseur de l’apartheid israélien et du jumelage Toulouse Tel Aviv alors que c’est la capitale d’un État qui commet chaque jour des crimes de guerre. Nous avons d’ailleurs exigé avec force la fin de ce jumelage de la honte en scandant « Stop au jumelage Toulouse Tel Aviv » ! 

Par ailleurs, nous avons tenu un stand d’informations pendant toute la durée du rassemblement ce qui a permis de diffuser des centaines de flyers, stickers et dépliants gratuitement. Nous avons également organisé une collecte de soutien à des familles de martyrs à Gaza qui a recueilli un large soutien avec 798,11€ de dons. Vous pouvez également donner en ligne !

Un beau succès qui en appelle d’autres alors que la situation pour le peuple palestinien est plus que jamais dramatique. N’hésitez pas à nous suivre sur nos différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) ou à nous contacter pour être au courant des prochaines initiatives.