Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les habitants du quartier de Sheikh Jarrah, à Al Qods/Jérusalem, risquent d’être violemment expulsés de leurs maisons. Cela fait partie du plan israélien visant à déposséder les Palestiniens de leurs terres et à ‘judaïser’ Jérusalem. Sheikh Jarrah est la preuve de la poursuite de la Nakba – le nettoyage ethnique des Palestiniens par cet État colonial.

Le 2 mai, la « Cour suprême » israélienne a répondu à un appel des résidents de Sheikh Jarrah. Au lieu de rejeter les injustes ordres « d’expulsion » dont ils faisaient l’objet, la Cour a demandé aux habitants de trouver un accord avec les colons juifs qui les forçaient à partir. Les habitants ont refusé de céder leurs maisons, et le tribunal a reporté son « jugement » au 10 mai. Depuis le 2 mai, la situation à Sheikh Jarrah s’est aggravée au point de ressembler à une zone de guerre.

À bas votre « justice » coloniale !

Des organisations de colons d’extrême droite ont défilé dans les rues de Jérusalem en scandant « Mort aux Arabes » et en agressant brutalement de jeunes Palestiniens. Pendant trois jours consécutifs, les forces militaires sionistes ont fait des descentes dans les maisons, agressé physiquement les résidents, y compris les femmes et les personnes âgées, et arrêté les jeunes Palestiniens qui défendaient les maisons des familles palestiniennes.

Jeudi 6 mai, un groupe de colons d’extrême droite s’est installé à Sheikh Jarrah pour railler et harceler les familles palestiniennes pendant l’Iftar. Le groupe a aspergé les résidents de gaz poivré et leur a jeté des pierres alors qu’ils rompaient le jeûne.

Les forces sionistes ont procédé à d’autres arrestations, ont envahi des maisons et dispersé des manifestants, la presse et le personnel médical à l’extérieur du quartier en utilisant de l’eau d’égout ainsi que des gaz lacrymogènes. La situation a continué à s’aggraver, les colons tirant à balles réelles et en caoutchouc sur les défenseurs des maisons. Une foule sioniste a battu un manifestant palestinien, un Palestinien a été poignardé par un colon, et les maisons continuent d’être envahies. Cette violente agression sioniste doit cesser.
Aidez à sauver Sheikh Jarrah et à mettre fin à cette violence coloniale ! Nous ne pouvons pas rester silencieux alors qu’un nettoyage ethnique brutal est en cours.

 

Source : Palestinian Youth Movement – Traduction : Collectif Palestine Vaincra

Crédit photo : Oren Ziv. Le 4 mai 2021, la police israélienne plaque au sol un résident palestinien de Sheikh Jarrah au cours d’une veille contre les expulsions imminentes prévues dans le quartier.