Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le Collectif Palestine Vaincra réaffirme sa solidarité avec l’Association de Palestiniens en Ile-de-France et son porte-parole Walid Atallah face aux tentatives de criminalisation du mouvement de solidarité avec la Palestine en France. Nous diffusons ci-dessous le communiqué de l’association.
Notre association a été informée de la convocation de l’un de ses porte-parole, Monsieur Atallah Walid, jeudi 20 mai 2021 à 15h dans les bureaux de la brigade de répression de la délinquance contre la personne, mis en cause dans le cadre d’une procédure judiciaire, du chef de : ORGANISATION D’UNE MANIFESTATION INTERDITE. Faits s’étant déroulés à Paris le 15/05/2021.
Notre association condamne avec la plus grande fermeté non seulement l’interdiction de la manifestation en commémoration de la Nakba en Palestine et en soutien à la résistance du peuple palestinien, déclarée le 8 mai, autorisée le 12 et interdite le 13 mai, mais aussi l’amalgame du Ministre de l’Intérieur Monsieur Gérald Darmanin, assimilant la solidarité avec le peuple palestinien sous occupation à de l’antisémitisme.
Qui importe le conflit en France sinon le Président Emmanuel Macron quand il apporte son entière solidarité avec l’entité coloniale Israël face aux missiles des organisations palestiniennes « terroristes » et ne condamne pas l’occupation quotidienne des territoires occupés palestiniens et leur colonisation.
Le rôle du Président de la République Française n’est-il pas de garantir la continuité des institutions républicaines et les droits inscrits dans la constitution comme la liberté d’expression et le droit de manifester ?
Le rôle du Président de la République n’est-il pas de garantir les engagements internationaux de la France pour le Respect du droit et des droits de l’Homme et demander des sanctions en cas de crimes de guerre ?
Aujourd’hui, c’est vous qui importez le conflit en France en soutenant un Etat terroriste et en interdisant les manifestations de solidarité.
Notre association condamne aussi la surenchère politicienne du tout sécuritaire et le traitement colonial des quartiers populaires et de la cause palestinienne.
Nous appelons le plus grand nombre des citoyens de ce pays à soutenir notre frère et camarade afin qu’il ne soit pas poursuivi judiciairement.
Le bureau