Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mercredi 14 juillet à Boussan lors de la 17e étape du Tour de France, une vingtaine de personnes du Collectif Palestine Vaincra, de la Campagne BDS Toulouse et des Amis du Monde Diplomatique se sont mobilisées le long de l’étape pour dénoncer la présence de l’équipe Israël Start-Up Nation, véritables ambassadeurs de l’apartheid israélien. Se faisant voir et entendre largement par les organisateurs et les participants, les militant·e·s ont déployé de nombreuses banderoles, brandi des pancartes, étendu un immense drapeau Palestine et scandé de nombreux slogans comme « Israël assassin, Tour de France complice ! ».

Cette mobilisation fut l’occasion de« dénoncer la présence de cette équipe qui est un véritable outil de propagande et de normalisation de l’occupation sioniste », comme l’a rappelé une militante du Collectif Palestine Vaincra. De son côté, un représentant de la Campagne BDS Toulouse a souligné que la mobilisation était également organisée « pour protester contre la direction du Tour de France qui accepte la présence d’une équipe d’un pays qui pratique ouvertement l’apartheid ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A cette occasion, une militante palestinienne du Collectif Palestine Vaincra a affirmé  que « la participation d’une équipe israélienne au Tour de France prouve le soutien international au colonialisme et aux pratiques criminelles de l’État sioniste envers les Palestinien·ne·s. » Également membre de notre collectif, un militant gazaoui a souligné : « quand une équipe sioniste participe à un événement tel que le Tour de France, c’est une manière de soutenir la colonisation de peuplement et le vol des terres palestiniennes ».

Cette belle démonstration de solidarité internationale avec le peuple palestinien a également été l’occasion d’exiger la libération immédiate des prisonnier·e·s palestinien·ne·s, en particulier Georges Abdallah et Khalida Jarrar. Prisonnière palestinienne et dirigeante du Front Populaire de Libération de la Palestine, elle est emprisonnée par l’occupation israélienne en raison de ses activités politiques en faveur de l’égalité et la justice. Réaffirmant notre engagement résolu à ses côtés, tou·te·s les participant·e·s présent·e·s ont fait des photos de solidarité pour exiger sa libération immédiate.

Depuis le début du Tour de France, une large et plurielle mobilisation a lieu le long des étapes de la plus grande course cycliste du monde pour dénoncer cette opération de promotion du colonialisme, du racisme et de l’apartheid. Partout, intensifions la mobilisation en faveur du boycott d’Israël et en soutien à la résistance palestinienne !

Le 13 juillet à Saint Gaudens, le drapeau de la Palestine était également présent.