Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les prisonniers palestiniens ont lancé un soulèvement croissant dans les prisons israéliennes, le nombre de grévistes de la faim atteignant désormais 17. Seize de ces grévistes de la faim protestent contre leur détention administrative, un emprisonnement israélien sans inculpation ni procès qui peut être renouvelé indéfiniment. Les Palestiniens sont régulièrement emprisonnés pendant des années sans jamais être accusés d’aucun acte en vertu d’ordonnances de détention administrative. Depuis le début de l’année 2021, 40 prisonniers palestiniens ont entamé des grèves de la faim, la plupart pour protester contre la détention administrative.

Il y a actuellement environ 540 Palestiniens emprisonnés sans inculpation ni procès en vertu de la détention administrative, sur un total de 4 850 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes. Rien qu’en juillet, l’occupation israélienne a émis 98 ordres de détention administrative contre des prisonniers palestiniens.

 

Les détenus en grève de la faim sont :

  • 1. Salem Zeidat : en grève de la faim depuis 23 jours, il est originaire de Bani Neim – Hebron. Salem Zeidat a 40 ans et est emprisonné sans charge ni procès depuis le 22 février 2020 ; il est marié et père de 5 enfants, détenus dans la prison du Néguev.
  • 2. Mujahed Hamed : en grève de la faim depuis 21 jours, il est originaire de Silwad – Ramallah. Il est détenu depuis le 22 septembre 2020 et est marié et père d’un fils, qui n’avait qu’un mois lorsqu’il a été saisi chez lui ; il est détenu à la prison du Néguev.
  • 3. Mohammed Munir A’mar : en grève de la faim depuis 21 jours, il est originaire de Tulkarem. Mohammed A’mar a 26 ans et est emprisonné sans inculpation ni procès depuis octobre 2020, il est détenu à la prison du Néguev.
  • 4. Kayed Fasfous : en grève de la faim depuis 21 jours, il est originaire de Dura – Hébron. Il a 32 ans, détenu sans accusation ni procès depuis octobre 2020, et détenu à la prison de Ramon.
  • 5. Mahmoud Fasfous (frère de Kayed) : en grève de la faim depuis 21 jours. Il a 30 ans, est emprisonné sans inculpation ni procès depuis septembre 2020, est marié et père d’un enfant. Comme son frère, il est incarcéré à la prison de Ramon.
  • 6. Guevara Nammoura : en grève de la faim depuis 20 jours, il est originaire de Dura – Hébron. Nammoura a 28 ans, il est un joueur de football de Shabab Dura, qui était membre de l’équipe nationale palestinienne de football. Il est marié et père d’un enfant, sa femme a entamé une grève de la faim de solidarité pour soutenir son mari. Il est incarcéré à la prison de Ramon.
  • 7. Rafat Darawish : en grève de la faim depuis 20 jours, il est originaire de Doura – Hébron. Il a 28 ans et est détenu depuis octobre 2020 sans accusation ni procès. Il est marié, a un enfant et souffre de problèmes de santé ; il est emprisonné à la prison de Ramon.
  • 8. Maher Dalaysha : en grève de la faim depuis 15 jours, il est originaire de Ramallah. Maher Dalaysheh a 46 ans, il est marié et père de cinq enfants. Il a lancé sa grève après que sa détention a été renouvelée après une première annonce de sa libération, alors que sa famille l’attendait. Il est emprisonné sans inculpation ni procès depuis le 23 mars 2021, et a précédemment passé 10 ans dans une prison israélienne, dont 5 ans en détention administrative.
  • 9. Alaa El-Din Ali : en grève de la faim depuis 14 jours, il est originaire de Ramallah. Ali a 38 ans,  il est emprisonné sans inculpation ni procès depuis janvier 2021 après avoir été soumis à un interrogatoire violent pendant 90 jours. Marié et père de trois enfants, il est emprisonné dans la prison du Néguev.
  • 10. Ahmad Abdul-Rahman Abu Sal : en grève de la faim depuis 14 jours, il est originaire du camp d’al-‘Arroub – Hébron. Ahmad Abu Sal a 26 ans et est détenu depuis octobre 2020. Il est marié et a un enfant. Son frère, Mahmoud, est également emprisonné sans charge ni procès. Il est détenu à la prison du Néguev.
  • 11. Mohammad Khaled Abu Sal : en grève de la faim depuis 14 jours, il est originaire du camp d’al-‘Arroub – Hébron. Mohammed Abu Sal a 30 ans, est emprisonné sans inculpation ni procès depuis octobre 2020 ; il est détenu à la prison du Néguev.
  • 12. Fadi al-Amour : en grève de la faim depuis 14 jours, il est originaire d’Hébron. Al-Amour a 31 ans, a été arrêté par l’occupation le 20 mai 2021 après avoir été libéré en 2020 après avoir passé six ans dans les prisons israéliennes. Son frère, Mohammed, est également emprisonné sans charge ni procès en vertu de la détention administrative. Il est détenu dans la prison du Néguev.
  • 13. Ahmad Nazzal : en grève de la faim depuis 14 jours, il est originaire de Jénine. Nazzal a 53 ans, il est détenu sans inculpation ni jugement depuis le 9 janvier 2021. Il a précédemment passé 9 ans dans les prisons israéliennes. Il est marié et père de sept enfants.
  • 14. Miqdad al-Qawasmeh : en grève de la faim depuis 13 jours, il est originaire d’Hébron. Miqdad Qawasmeh est un étudiant universitaire palestinien âgé de 24 ans. Il est emprisonné sans charge ni procès depuis janvier 2021 et est détenu à la prison d’Ofer.
  • 15. Yousef al-Amer : en grève de la faim depuis 6 jours, il est originaire de Jénine. Yousef al-Amer a 28 ans, et a précédemment lancé une grève de la faim contre sa détention administrative. Il est emprisonné depuis juin 2020 et a été condamné à un an dans une prison israélienne ; à la fin de sa peine, il a été transféré en détention administrative en mai 2021 au lieu d’être libéré.
  • 16. Ahmad Hamamra : en grève de la faim depuis 4 jours, il est originaire de Beit Sahour. Il est emprisonné sans charge ni procès depuis le 17 août 2020.
  • 17. Mohammad Nuwwara : en grève de la faim depuis 10 jours contre son isolement, il est originaire de Ramallah. Mohammed Nuwarra est emprisonné depuis 2001, purgeant une peine de prison à vie pour sa résistance à l’occupation israélienne. Il est détenu en isolement cellulaire et demande à être réintégré dans la population générale.

 

Alors que le nombre de grévistes de la faim a augmenté, les forces d’occupation israéliennes ont poursuivi leurs attaques brutales contre les prisonniers. Le mardi 3 août, les détenus de la prison d’Ofer ont refusé leurs repas et ont fermé leurs sections en signe de protestation contre l’invasion de leurs chambres par les unités spéciales de répression, Masada, Al-Yamam et Al-Durar dans la section 16 de la prison, au cours de laquelle 72 prisonniers palestiniens ont été transférés dans la section 18.

Les détenus ont refusé de sortir pour la promenade, d’utiliser la cantine ou les douches. Pendant l’attaque de la section 16 d’Ofer, 8 enfants prisonniers palestiniens qui y étaient détenus ont été agressés après avoir été transférés de la prison de Megiddo. Il y a 900 prisonniers palestiniens détenus à Ofer, dont un certain nombre de détenus administratifs et d’enfants prisonniers.

Pendant ce temps, les geôliers de l’occupation israélienne ont agressé des détenus en grève de la faim dans la prison du Néguev et ont pris d’assaut la section 10 du centre de détention d’Eshel.

Un certain nombre de grévistes de la faim ont été jetés en isolement. Kayed al-Fasfous est détenu en isolement à la prison de Nitzan Ramle, tandis que Mahmoud al-Fasfous est actuellement isolé dans la clinique de la prison de Ramle après que son état de santé se soit détérioré.

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun, dont est membre le Collectif Palestine Vaincra, appelle tous les partisans de la Palestine à agir pour soutenir ces 17 grévistes de la faim palestiniens et tous les prisonniers palestiniens qui luttent pour la liberté, pour leur propre vie et pour le peuple palestinien. Ils affrontent le système d’oppression israélien en première ligne, avec leur corps et leur vie, pour mettre fin au système de détention administrative. Organisons des actions pour soutenir les grévistes de la faim et la lutte pour la libération de la Palestine de la mer au Jourdain !

 

Source : Samidoun – Traduction : Collectif Palestine Vaincra