Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous relayons ci-dessous une déclaration de plusieurs organisations palestiniennes d’Europe à propos des objectifs du Forum international sur la mémoire de l’Holocauste et la lutte contre l’antisémitisme qui se tiendra le 13 octobre prochain à Malmö en Suède.

 

Le Forum international sur la mémoire de l’Holocauste et la lutte contre l’antisémitisme se tiendra à Malmö, dans le sud de la Suède, le 13 octobre 2021. Le forum déclare que son objectif est de combattre l’antisémitisme dans la société et sur les réseaux sociaux.

Toute lutte significative contre l’antisémitisme doit commencer par la lutte contre toutes les formes de racisme et de discrimination raciale. Par conséquent, nous notons que le cadre de la lutte contre l’antisémitisme ne devrait pas être utilisé pour légitimer des actions illégales et illégitimes telles que l’agression militaire, politique, économique et civile d’Israël contre le peuple palestinien.
Le groupe d’action palestinienne du sud de la Suède, composé de Suédois d’origine palestinienne, et avec lui, les syndicats et institutions palestiniennes en Europe, craint que les résultats de ce forum ne soient utilisés pour poursuivre ou réprimer ceux qui critiquent l’occupation israélienne et le mouvement sioniste avec de fausses allégations d’antisémitisme.

L’État d’occupation israélien, avec la participation du mouvement sioniste international, fait simultanément pression sur les pays du monde entier pour qu’ils boycottent les conférences internationales qui font la différence entre l’antisémitisme et l’opposition au mouvement sioniste. Nous voyons, par exemple, le boycott par certains pays de la dernière conférence de Durban qui s’est tenue à New York sur le thème de l’antisémitisme le 22 septembre 2021. Lors de la première conférence de Durban, convoquée en 2001 en Afrique du Sud, une différenciation claire a été faite entre l’antisémitisme et l’antisionisme. Le projet de déclaration et de nombreuses de nombreuses interventions ont reconnu le sionisme comme une forme de racisme.

Notre inquiétude vient du fait que le sponsor du forum, l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA), a lié sa définition de l’antisémitisme et, en particulier, les exemples associés, à l’antisionisme, favorisant la confusion entre l’antisémitisme et la critique de l’occupation israélienne et l’antisionisme. Les multiples « exemples » joints à la définition largement critiquée de l’IHRA font explicitement référence aux critiques d’Israël. La demande et la tentative de certaines parties de criminaliser la critique et l’opposition à l’occupation israélienne est une violation des principes fondamentaux du droit international et des résolutions des organisations internationales. Les observations finales sur Israël dans le rapport publié par le Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale publiées le 12 décembre 2019 stipulent l’existence de politiques et de pratiques israéliennes d’apartheid et de racisme à l’encontre du peuple palestinien (voir les paragraphes 14, 16, 23 et 27a.). Israël continue de pratiquer la discrimination raciale, le nettoyage ethnique et la confiscation de terres contre le peuple palestinien, comme on a pu le constater récemment dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem.

Nous exigeons que le forum mondial qui a choisi comme titre « Se souvenir et réagir » se souvienne de la souffrance du peuple palestinien qui a commencé au début du 20e siècle aux mains de la Grande-Bretagne (Déclaration Balfour 1917), suivie par la par la perpétration par le mouvement sioniste de massacres et de dépossessions massives contre le peuple palestinien en 1948, qui ont conduit à leur déplacement dans le monde entier. Les signataires de la présente déclaration en sont un exemple, les fils et les filles du peuple palestinien déplacé.
Par conséquent, nous avons le droit d’utiliser tous les moyens légaux pour faire face à l’exploitation du terme « antisémitisme » comme un moyen de répression contre ceux qui résistent aux crimes quotidiens de l’occupation israélienne contre le peuple palestinien.

Malmö, Suède
12 octobre 2021

Signataires : Union générale des communautés palestiniennes en Europe – Groupe d’action palestinien dans le sud de la Suède -. Conférence des Palestiniens en Europe – Union des Communautés et Organisations Palestiniennes en Europe – Union des communautés, institutions et activités palestiniennes en Europe.

 

Traduction : Collectif Palestine Vaincra