Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A travers un appel commun, trente organisations de Toulouse et sa région appellent à se mobiliser pour la libération de Georges Abdallah notamment en participant à la manifestation du samedi 23 octobre devant la prison de Lannemezan où il est détenu. Nous organisons un bus à prix libre depuis Toulouse : rendez-vous à 11H30 au métro Basso Cambo, n’attendez pas pour vous inscrire par mail à collectifpalestinevaincra@gmail.com

 

Liberté pour Georges Abdallah !

Solidarité avec le peuple palestinien !

 

Georges Abdallah est un communiste libanais et militant de la cause palestinienne. Il s’engage dès sa jeunesse contre l’occupation israélienne du Liban en 1978 et en 1982. Ces opérations militaires ont fait des milliers de victimes civiles, comme lors du massacre des camps de réfugié·e·s palestinien·ne·s de Sabra et Chatila à Beyrouth en septembre 1982.

Dans ce contexte, Georges Abdallah co-fonde les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL) qui revendiquent plusieurs opérations sur le sol français dont les exécutions en 1982 de Yacov Barsimentov et Charles Ray, agents du Mossad et de la CIA.

Arrêté à Lyon le 24 octobre 1984, Georges Abdallah a été condamné à la perpétuité pour complicité d’assassinats. Mais cette condamnation est le théâtre de nombreuses irrégularités, en particulier des pressions directes de Reagan auprès de Mitterrand ou encore son premier avocat, Jean-Paul Mazurier, qui révèle plus tard avoir travaillé pour les services de renseignement français.

Libérable d’après le droit français depuis 1999, Georges Abdallah a fait huit demandes de libération. En 2013, elle est acceptée par le tribunal d’application des peines et conditionnée à une expulsion vers le Liban. Elle a été bloquée par une décision politique de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur de l’époque, qui refuse de signer le document. En mars 2020, Georges Abdallah a reçu pour la troisième fois, la visite de M. Rami Adwan, ambassadeur du Liban en France, cette fois accompagné de Mme Marie-Claude Najm, ministre de la Justice du gouvernement libanais démissionnaire. Lors de cette rencontre, ils ont réaffirmé le soutien de l’Etat libanais à la libération de Georges Abdallah.

Aujourd’hui, il est devenu l’un des plus ancien·ne·s prisonnier·e·s politiques d’Europe et une figure du mouvement des prisonnier·e·s palestinien·ne·s. A leurs côtés, il fait régulièrement des grèves de la faim ou des déclarations de soutien pour la libération des 4650 prisonnier·e·s politiques palestinien·ne·s.

Le 24 octobre 2021, Georges Abdallah aura passé 37 ans dans les prisons françaises. Une large campagne internationale exige sa libération immédiate et son retour dans son pays, le Liban.

A Toulouse, nous appelons à participer largement à la manifestation nationale samedi 23 octobre 2021 dès 14h de la gare à la prison de Lannemezan (65) où il est détenu.

 

Premiers signataires : Collectif Palestine Vaincra, Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network, BDS France Toulouse, Secours Rouge Toulouse, CGT Éducation 31, Poing Levé Mirail, Révolte Décoloniale, Couserans-Palestine, Union Antifasciste Toulousaine, UD CGT 31, Etudiant·e·s CGT Tarn, Comité de liberté pour Musa Aşoğlu Toulouse, Front Anti-Impérialiste Toulouse, Front Populaire (Turquie) Toulouse, ASOMP – Amitié Sahara Occidental Midi Pyrénées, Révolution Permanente, Union Syndicale Solidaires 31, Centre de la Communauté Démocratique Kurde de Toulouse, Sud Education 31/65, Attac Toulouse, Comité 31 du Mouvement de la Paix, NPA 31, UNEF Toulouse, FSU 31, PCF 31, UJFP, Union des Etudiant·e·s de Toulouse, Parti de Gauche 31, UCL Toulouse & Alentours, PCOF 31