Première entreprise pharmaceutique israélienne, Teva est une puissante multinationale et la première productrice de médicaments génériques au monde. Par son apport financier à l’État d’Israël, elle contribue à la poursuite de la colonisation et de l’apartheid. Au même moment, les Palestinien·ne·s ont un accès à la santé extrêmement détérioré par la politique coloniale et raciste israélienne : les nombreux checkpoints en Cisjordanie occupée, le blocus de Gaza, les bombardements successifs, etc.

Alors qu’Olivia Zémor comparait en appel le 27 janvier prochain au tribunal de Lyon pour avoir relayé des appels au boycott de Teva, nous devons redoubler nos efforts pour faire grandir cette campagne internationale fondamentalement anticolonialiste et antiraciste. En particulier, nous vous invitons à coller sur votre carte vitale une vignette « Teva j’en veux pas » afin de signifier à votre pharmacien votre refus d’acheter des médicaments « made in apartheid ». Ces stickers sont disponibles gratuitement lors de nos activités, à la librairie Résistances à Paris ou encore auprès de CAPJPO-Europalestine et d’autres associations dans différentes villes. Par ailleurs, vous pouvez acheter en ligne 10 vignettes au prix de 1€40 (frais de port compris – uniquement en France métropolitaine) :

Vignette « Boycott Teva »

1,40

Catégorie :

Description

Commandez 10 vignettes « Boycott Teva » à coller sur les cartes Vitale afin de dire à la pharmacie « Teva, j’en veux pas ! »