Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 18 mois d’actions directes soutenues sur le site Ferranti d’Elbit à Oldham, dans le Grand Manchester, au cours desquelles 36 personnes ont été arrêtées, Elbit a vendu les technologies Ferranti, dont la poursuite des activités à Oldham semble irréalisable. Les activistes ont occupé, bloqué, cassé, perturbé et protesté régulièrement sur le site, réussissant finalement à mettre fin à la production de l’usine de technologies militaires spécialisées pour la flotte de drones de combat d’Israël.

En décembre 2021, des sources anonymes ont révélé à Palestine Action que des avis de licenciement collectif avaient été émis pour le personnel travaillant à l’usine, et que les locaux étaient en train d’être vidés en vue du départ d’Elbit du site. Aujourd’hui, il a été rendu public que Ferranti a effectivement été vendue à TT Electronics, une entreprise britannique d’électronique. Cette restructuration majeure – la vente d’une filiale qu’Elbit a toujours présentée comme un succès et qui a aidé Elbit à décrocher des contrats de plusieurs millions de livres avec le gouvernement britannique – suggère qu’Elbit subit une pression importante pour resserrer ses opérations au Royaume-Uni. Cela est très probablement dû à l’impossibilité de continuer sur le site souvent occupé, à l’impact financier massif des occupations, et à une tentative d’éviter davantage de mauvaise publicité.

Au début de l’année 2021, Elbit a tenté de faire de l’usine d’Oldham un site de production viable en améliorant la sécurité. Elbit a augmenté massivement ses dépenses pour assurer la sécurité 24 heures sur 24, et a également bénéficié d’une réponse rapide de la police pour l’expulsion des manifestants. Aucune de ces mesures n’a permis d’éloigner les militants, et le site a continué à être régulièrement pris pour cible.

Fin août 2020, la première action menée à Oldham par Palestine Action a consisté à asperger les locaux de peinture rouge sang, symbolisant le bain de sang palestinien rendu possible par les technologies d’Elbit Ferranti. Par la suite, les actions se sont accélérées. Des vitres ont été brisées lors d’une occupation en novembre 2020, tandis qu’une action menée en collaboration avec XR North en février 2021 a causé plus de 20 000 £ de dommages. En avril 2021, des activistes ont non seulement occupé le site, mais sont entrés dans l’usine, brisant le toit, les fenêtres et les bouches d’aération, et compromettant les opérations futures en recouvrant les équipements et les ordinateurs de peinture rouge. Le 5 juillet, trois activistes sont entrés sur le site, causant prétendument 500 000 £ de dégâts et fermant l’usine pendant plusieurs semaines. Plus récemment, en août de cette année, des militants ont bloqué l’usine – en bloquant les routes avec des véhicules et en s’enfermant sur les portes – et ont à nouveau occupé l’usine elle-même. Un certain nombre d’autres actions ont été menées sur le site d’Oldham, l’usine ayant été contrainte de fermer pendant un nombre important de semaines au total en raison des dommages causés.

Le site a également fait l’objet de manifestations régulières à l’appel de Oldham Peace and Justice et de Manchester Palestine Action, des foules importantes se rassemblant devant l’usine chaque semaine depuis les bombardements massifs et brutaux de Gaza par Israël en mai. La pression soutenue, exercée à la fois par les protestations et par une campagne prolongée d’actions directes efficaces, a généré d’immenses défis pour Elbit, qui a maintenant vendu la filiale et quitté le site.

Un porte-parole de Palestine Action a déclaré : « La vente de Ferranti et la fermeture de l’usine d’Oldham est une énorme victoire pour le mouvement. Jusqu’à présent, nos actions ont sapé et perturbé les opérations – mais cette nouvelle confirme notre stratégie à long terme. L’action directe fonctionne – les courageux individus qui ont occupé l’usine au cours de l’année écoulée peuvent fièrement dire que les technologies des drones ne sont plus produites à Oldham. Mais il ne suffit pas qu’une seule de ces usines de la mort ferme ses portes. Nous voulons qu’Elbit elle-même ferme pour de bon, et que toutes ses entreprises soient chassées de Grande-Bretagne – nous continuerons à intensifier nos actions jusqu’à ce que cela arrive. »

Ce site avait été ciblé en raison des crimes commis contre des civils palestiniens à l’aide de produits Elbit Ferranti. L’usine d’Oldham était utilisée pour la fabrication de produits et de technologies militaires spécialisés, notamment le système de surveillance SkEyepersistent embarqué dans les drones Hermes 450 et 900 d’Elbit. Ferranti fabrique également le système d’imagerie à ultra longue portée SpectroXR pour les drones Hermes. Les drones Hermes ont été largement utilisés par Israël dans les bombardements de Gaza, notamment lors de l’opération Bordure protectrice en 2014 au cours de laquelle plus de 2 200 Palestiniens ont été tués, dont 526 enfants. Le site a également été utilisé pour la production de casques IronVision destinés à être utilisés dans des chars de combat tels que le Carmel – spécialement conçus pour des opérations dans des zones urbaines densément construites, comme Gaza.

 

Source : Palestine Action – Traduction : Collectif Palestine Vaincra