Partager :
La brutalité et la répression continuent de s’intensifier. La plupart des quartiers de toutes les prisons israéliennes restent fermés, les prisonnier·e·s palestinien·ne·s étant confiné·e·s dans leurs cellules 23 heures par jour. L’occupation israélienne refuse toujours les visites de familles et d’avocats et a condamné à une amende de 2 200 à 5 000 shekels de prisonniers dans la section 1 de la prison de Ramon pour avoir résisté à des conditions brutales.

Israël a interdit la prière du vendredi dans toutes les prisons et confisqué tous les effets personnels des prisonniers dans la section 1 de la prison de Ramon

Des unités répressives spéciales de l’occupation israélienne (Dror, Yammaz et Matsada) sont toujours dans la prison de Naqab, envahissant quotidiennement les cellules de prisonniers et la brigade des forces d’occupation israéliennes Givati entoure la prison.