Partager :

Mercredi 17 avril

17h30 – 19h

Métro Capitole à Toulouse

https://www.facebook.com/events/355406228407451/

 

Le Temps de la Palestine Toulouse appelle à un rassemblement mercredi 17 avril de 17h30 à 19h au métro Jean Jaurès à Toulouse à l’occasion de la Journée de Solidarité avec les prisonnier.er.s palestinien.ne.s. Au programme : atelier d’écriture aux prisonnier.e.s, photos, musique, diffusion de flyers, prises de parole…

Aujourd’hui, on compte 5 440 prisonnier.e.s dans les prisons israéliennes, dont 205 mineurs (32 ont moins de 16 ans). L’enfermement de masse s’inscrit dans une stratégie mise en œuvre depuis 1967 pour briser la résistance du peuple palestinien. En décembre 2018, l’armée israélienne a arrêté 187 Palestinien.ne.s en 5 jours. Torture et mauvais traitements, privation de visite pour les familles sont la réalité de milliers de personnes. Les Tribunaux militaires israéliens emprisonnent à la suite d’arrestations nocturnes lors de raids quasi quotidiens dans toute la Cisjordanie. Brandir un drapeau palestinien, faire parti d’un parti politique ou d’une organisation politique étudiante, jeter des pierres, participer à un regroupement de plus de dix personnes sont autant de motifs d’enfermement. En fait tout palestinien.n.e est considéré par Israël comme terroriste.

Il y a deux ans, après 40 jours de grève de la faim pour la liberté et la dignité les prisonnier.e.s ont obtenu satisfaction. Nous nous sommes joints et nous continuerons à nous joindre aux mobilisations internationales en soutien à leur lutte. Le peuple palestinien a besoin de notre solidarité ! Nous répondons présent !

Quelques chiffres 2019

Au mois de février 2019, 5 440 prisonniers politiques palestinien.ne.s sont détenu.e.s dans les prisons israéliennes. 540 prisonniers purgent des sentences de prison à vie, et 493 des sentences de plus de 20 ans de prison. Depuis 2000, au moins 8 000 enfants palestiniens ont été détenus, interrogés et inculpés par la justice militaire israélienne, soit 500 à 700 par an. En novembre 2018, Israël libérait les deux plus jeunes prisonniers après trois ans d’enfermement, âgés de 12 ans lors de leur arrestation.

Depuis 1967, 850 000 Palestiniens ont été emprisonnés par les autorités israéliennes. Ce chiffre représente presque un quart de la population de la Palestine occupée. On estime par ailleurs qu’entre 45 et 50 % des hommes de plus de 18 ans ont séjourné au moins une fois en prison.

La détention administrative est une procédure qui permet à l’armée israélienne de détenir une personne pour une période de 6 mois maximum, renouvelable de manière indéfinie, sans inculpation ni procès. 497 Palestiniens sont en détention administrative, dont 5 parlementaires.

Signataires : Campagne BDS France-Toulouse , Collectif Palestine Vaincra, Association des Palestiniens de Toulouse, Union des Etudiants de Toulouse, NPA 31, Tackticollectif, Les Amis du Monde Diplomatique,CGT Educaction …