Partager :

Le mois du Ramadan est la période de l’année où les dattes sont le plus consommées. Mais attention, le marché français est le premier marché d’exportation des dattes israéliennes.
75% des dattes Medjool dans le monde sont produites en Israël (2016). Chaque année, Israël élargit sa part du marché mondial des dattes. En 2012, elle dépassait l’Arabie saoudite et est désormais le 3ème exportateur mondial de dattes (en termes de dollars) après la Tunisie et l’Iran avec une valeur d’exportation de 181 millions de dollars en 2017.

La vallée du Jourdain est la région la plus fertile de la Cisjordanie. C’est sur cette terre palestinienne que se trouvent de nombreuses fermes israéliennes illégales, y compris des fermes de dattes.
Les dattes Medjool israéliennes ne peuvent être cultivées que dans la vallée du Jourdain et dans quelques régions du Sud d’Israël. Si vous achetez des dattes Medjool cultivées ou emballées dans la vallée du Jourdain ou en Israël, vous soutenez économiquement l’occupation sioniste de la Palestine.
Nous vous appelons en particulier à boycotter ces marques israéliennes : Hadiklaim, Mehadrin, Mtex, Jordan River, King Salomon.

C’est pourquoi, dans le cadre de la campagne internationale de boycott de l’État d’Israël, nous invitons tout le monde à boycotter les dattes israéliennes. De nombreux commerçants des quartiers populaires de Toulouse ont accepté de relayer notre campagne par une affichette qui appelle à la vigilance. Vous pouvez également nous commander des autocollants « Boycott Israël ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par ailleurs, nous invitons nos lecteurs à soutenir et acheter des dattes palestiniennes, notamment celles originaires de Fiftlik et distribuées par Fipsouk.
Le village de Jiftlik situé au nord de Jéricho vit de l’exploitation de la production de dattes malgré les difficultés des paysans qui subissent toutes sorte de pression de l’armée israélienne afin qu’ils quittent leur terre. Les cadres de l’organisation UAWC (Union des Comités d’Agriculteurs) accompagnent et protègent les agriculteurs pour la production de dattes et les aident à exporter une partie de leur production.

Nous avons également reçu le message de Saad Ziadeh, responsable de l’UAWC de Gaza, qui soutient l’appel au boycott des dattes israéliennes.