Partager :

Le journaliste israélien de Channel 13, Or Heller, a déclaré que l’armée israélienne avait convoqué un soldat pour interrogatoire sur le crime du meurtre d’un jeune Palestinien sans aucune raison. Heller a ajouté que le soldat avait ouvert le feu sur le jeune homme le 20 mars 2019, le tuant.

Le soldat a ouvert le feu sur le jeune homme Ahmad Manasrah près de la colonie illégale d’Efrat près de Bethléem, selon Heller.

Il a également ajouté que les enquêtes des forces d’occupation israéliennes avaient révélé que Manasrah était sorti de sa voiture pour aider quelqu’un près de la colonie illégale d’Efrat. Cependant, le soldat l’a abattu sans aucune raison.

Un porte-parole de l’armée israélienne a confirmé que le soldat avait été convoqué pour interrogatoire et l’armée verra si elle peut déposer un acte d’accusation. L’armée a déclaré que le soldat avait tué Manasrah et blessé un autre Palestinien lors du même incident.

L’armée et les colons israéliens assassinent quotidiennement des Palestiniens en toute impunité. Les Israéliens ne font aucune enquête. S’ils le font, les soldats sont inculpés dans quelques cas seulement.

B’Tselem a déclaré dans un précédent rapport que les décès se déroulaient dans un «climat d’impunité» combiné à des règles d’engagement qui encourageaient une attitude «de détente» parmi les soldats israéliens.

«Au cours des quatre dernières années, Tsahal n’a mené que 89 enquêtes de police militaire sur les décès et les blessures de Palestiniens. Sur ces enquêtes, 22 seulement ont donné lieu à des inculpations. À ce jour, un soldat a été reconnu coupable d’avoir causé la mort d’un Palestinien. Ainsi, dans la grande majorité des cas, personne n’est jamais tenu responsable », a déclaré la porte-parole de B’Tselem, Mme Sarit Michaeli.

 

Source