Partager :

À travers un appel commun, plus de vingt organisations de Toulouse et sa région appellent à se mobiliser pour la libération de Georges Abdallah en participant notamment samedi 24 octobre dès 14H à la manifestation devant la prison de Lannemezan (65) où il est détenu. Nous organisons un bus à prix libre depuis Toulouse, rendez-vous à 11H30 au métro Basso Cambo, n’attendez pas pour vous inscrire à collectifpalestinevaincra@gmail.com

 

Liberté pour Georges Abdallah ! Solidarité avec la Palestine !

 

Le 24 octobre 2020, Georges Abdallah aura passé 36 ans dans les prisons françaises. Communiste libanais et militant de la cause palestinienne, cette détention en fait l’un des plus vieux prisonniers politiques d’Europe. L’histoire de Georges Abdallah est étroitement liée à la résistance palestinienne. Engagé très jeune aux côtés des réfugié.e.s palestinien.ne.s au Liban, il rejoint les rangs du Front Populaire de Libération de la Palestine au début des années 70 afin de participer à la résistance aux attaques et invasions incessantes d’Israël dans le sud Liban ainsi que la colonisation en Palestine. Il se rendra en Europe, en particulier en France, après avoir cofondé les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL) dont l’objectif était de combattre les complices des massacres des peuples libanais et palestinien. Les FARL revendiqueront plusieurs opérations dont les assassinats en 1982, de Yacov Barsimentov et Charles Ray, attachés militaires israélien et états-unien, en mission pour leurs services de renseignements respectifs (le Mossad et la CIA). Cette même année, l’armée israélienne occupe le sud Liban et sera complice des massacres des camps de réfugié.e.s de Sabra et Chatila. Arrêté à Lyon le 24 octobre 1984, Georges Abdallah est condamné en 1987 à la réclusion à perpétuité pour complicité d’assassinats alors que le procureur demandait 10 ans et que le procès a été le théâtre de nombreuses irrégularités (pressions diplomatiques états-uniennes, avocat qui travaille pour les services secrets…).

Libérable depuis 1999, Georges Abdallah a fait plusieurs demandes de libération sans succès. La dernière en date (2013), acceptée par le tribunal d’application des peines et conditionnée à une expulsion vers le Liban, a été bloquée par Manuel Valls, ministre de l’Intérieur de l’époque. Depuis bientôt 36 ans, il lui est reproché de ne pas renier ses idéaux et de continuer à les défendre contre la colonisation, le racisme, le fascisme et en soutien aux nombreuses mobilisations pour l’égalité et l’émancipation humaine. Reconnu par les prisonniers palestiniens comme un des leurs, soutenir Georges Abdallah c’est soutenir le peuple palestinien qui se bat contre le colonialisme et l’apartheid. Soutenir Georges Abdallah c’est aussi dénoncer la complicité des puissances occidentales avec Israël et une justice française qui bafoue ses règles les plus élémentaires. Depuis de nombreuses années, le mouvement de soutien à Georges Abdallah ne cesse de grandir en France et dans de nombreux pays dans le monde.

A Toulouse, nous appelons à participer à un mois de mobilisation pour sa libération ainsi qu’à la manifestation nationale samedi 24 octobre 2020 dès 14h de la gare à la prison de Lannemezan (65) où il est détenu.

 

Premiers signataires : Attac Toulouse, Campagne BDS France Toulouse, Centre de la Communauté Démocratique Kurde de Toulouse, CGT Educ’action 31, Collectif Algérie Démocratique Toulouse, Collectif Palestine Vaincra, Comité de soutien à Musa Asoglu (Toulouse), Couserans-Palestine, Eunomia, Front Anti-impérialiste (Toulouse), Front Populaire de Turquie (Toulouse), NPA 31, NPA-Révolution Permanente 31, PRCF 31, Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network, Secours Rouge Toulouse, Sud Education 31, Toulouse Anti-CRA, UD CNT 31, Union Antifasciste Toulousaine, Union Communiste Libertaire – Toulouse et alentours, Union des Etudiant-e-s de Toulouse, Union Syndicale Solidaires 31