Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun, dont est membre le Collectif Palestine Vaincra, présente ses plus sincères condoléances à Khalida, Ghassan et Yafa Jarrar à l’occasion du décès tragique de Suha Jarrar, survenu le dimanche 11 juillet à l’âge de 31 ans.

Suha, la fille de Khalida et Ghassan, la sœur de Yafa, était une avocate infatigable des droits et de la libération des Palestiniens, prenant la parole dans le monde entier pour faire avancer la liberté des Palestiniens.

En ce moment horrible pour elle et sa famille, Khalida Jarrar, dirigeante palestinienne de gauche et féministe, reste emprisonnée dans les prisons israéliennes en tant que leader politique, privée même du réconfort de ses proches. Nous présentons nos condoléances à tous ceux qui connaissaient, aimaient et honoraient Suha et demandons la libération immédiate de Khalida Jarrar pour qu’elle puisse être parmi sa famille en ce moment.

Signez la pétition pour demander la libération immédiate de Khalida Jarrar

Mettez à jour votre profil Facebook avec un cadre demandant la libération de Khalida Jarrar

**

L’organisation palestinienne de défense des droits de l’homme Al-Haq, où travaillait Suha Jarrar, a déposé un appel urgent auprès des procédures spéciales de l’ONU pour la libération immédiate de Khalida Jarrar.

Mise à jour : Lundi soir, l’occupation israélienne vient de refuser la libération anticipée de Khalida Jarrar qui demandait simplement de pouvoir enterrer sa fille.

**

Nous nous joignons également à l’appel ci-dessous, diffusé par de nombreux groupes et organisateurs palestiniens :

Au lieu de capituler en pensant que la leader révolutionnaire et ancienne membre du Conseil législatif palestinien Khalida Jarrar se verra refuser le droit d’enterrer sa fille Suha, dont la mort a été annoncée ce soir, travaillons localement et internationalement pour former la pression nécessaire qui rendra cela possible.

Khalida est une prisonnière politique palestinienne, qui a été arrêtée pour son activisme politique national. Elle a le droit de participer aux funérailles de sa fille.

Khalida est incarcérée depuis près de deux ans et doit être libérée d’ici deux mois. Elle a été arrêtée par le régime israélien à de nombreuses reprises et a subi diverses formes d’abus et de persécutions.

L’administration pénitentiaire du régime israélien doit libérer Khalida dès que possible afin qu’elle puisse enterrer et pleurer sa fille et exercer ses droits humains les plus fondamentaux.

Liberté pour Khalida Jarrar !

 

Passons à l’action !

 

  • Signez et partagez la pétition !

Nous invitons tous les partisans de la Palestine à signer la pétition pour demander la libération immédiate de Khalida Jarrar et à solliciter le soutien du monde entier :

https://bit.ly/freeKhalidaJarrar

Cette pétition s’adresse aux Nations unies et demande aux organisations de défense des droits humains comme Amnesty International de prendre position en faveur de la libération immédiate de Khalida. Veuillez noter que si ce site de pétition (Change.org) vous demande de faire un don, tous les fonds sont destinés au site de la pétition pour sa promotion, et non à Samidoun ou à la famille de Khalida Jarrar. Nous ne recherchons pas de dons publicitaires.

  • Participez à la campagne sur les réseaux sociaux

Postez avec le hashtag #FreeKhalidaJarrar et rejoignez les Palestiniens et les défenseurs de la justice du monde entier !
Mettez à jour votre profil Facebook avec un cadre demandant la libération de Khalida.
Utilisez et diffusez le visuel ci-dessous :

  • Organisez des actions et rassemblements

Les actions dans la rue et les rassemblements sont essentiels pour mettre en lumière la campagne pour la libération de Khalida Jarrar ! Consultez notre liste complète d’événements, qui est constamment mise à jour à mesure dès que de nouvelles actions sont annoncées ! Organisez votre propre action s’il n’y en a pas dans votre région, et envoyez-nous vos événements à samidoun@samidoun.net

 

Source : Samidoun