Partager :

Lundi 9 septembre, la justice israélienne a donné aux autorités militaires le pouvoir de détenir les corps de martyrs palestiniens.

L’objectif de la détention des corps des martyrs palestiniens est double. D’un côté ce procédé est utilisé comme une arme de dissuasion contre les opérations de résistance menées contre des soldats ou des colons pour inciter les Palestine à craindre que le corps ne soit jamais rendu à leur famille. De l’autre, c’est une monnaie d’échange avec les différentes organisations palestiniennes notamment au sujet d’un éventuel échange avec les cinq soldats israéliens détenus par la Résistance à Gaza. En effet, des sources locales ont indiqué que la « Cour suprême » d’Israël avait publié une décision donnant pouvoir au commandant militaire de détenir les corps des martyrs afin de « négocier avec les organisations palestiniennes pour retrouver et libérer les soldats détenus dans la bande de Gaza ».

Cette nouvelle étape juridique vient renforcer et appuyer ces pratiques de plus en plus décriées notamment au regard du droit international. Actuellement, Israël détient 253 corps de martyrs palestiniens.

 

Source