Partager :

Le vendredi 15 mai 2020, le peuple palestinien et ses soutiens commémorent la Nakba – la Catastrophe palestinienne.

En 1947, les puissances occidentales (notamment la France) négocient un « plan de partage » qui prévoit la colonisation sioniste de la Palestine. L’État d’Israël est donc proclamé le 14 mai 1948. Dès le lendemain, c’est la catastrophe qui commence avec l’expulsion de près de 800.000 Palestinien·ne·s, la destruction de plus de 500 villages et l’assassinat de 15.000 Palestinien·ne·s.

Commémorer aujourd’hui la Nakba, c’est soutenir la Résistance palestinienne qui se bat pour une Palestine libre et démocratique, de la mer au Jourdain !

Dans un communiqué, le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) affirme que « refuser de reconnaître les résultats de la Nakba c’est exiger que les dirigeants palestiniens qui ont signé les accords d’Oslo et reconnu l’Etat sioniste, retirent cette reconnaissance et annulent ces accords ». Il poursuit en soulignant que « la résistance unie et globale aux plans sionistes est une question urgente et cruciale, d’autant plus que l’ennemi travaille sans relâche à la mise en œuvre des termes de l’accord Trump-Netanyahu ».

Malgré le contexte de pandémie de coronavirus à travers le monde, de nombreuses initiatives ont eu lieu pour célébrer cette journée et soutenir la lutte du peuple palestinien pour la reconnaissance de ses droits nationaux en particulier sur les réseaux sociaux autour des hashtags #Nakba72, #Nakba2020, #NakbaDay et #KeyToJustice.

Cette année, le réseau de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun appelle à une large Semaine de lutte palestinienne du 15 au 22 mai. Présent dans une dizaine de pays, Samidoun invite les soutiens à la Palestine à se mobiliser à cette occasion.

Dans ce cadre, nous vous invitons à participer largement samedi 16 mai au webinaire « Libérer la Palestine de la mer au Jourdain » avec l’écrivain palestinien Khaled Barakat.

A Toulouse, plusieurs collages et graffitis ont été réalisés dans les rues de la ville pour commémorer le 72ème anniversaire de la catastrophe palestinienne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

En Allemagne, plusieurs rassemblements ont eu lieu en soutien au droit au retour des réfugié·e·s palestinien·ne·s notamment à Berlin et Francfort.

Aux Pays-Bas, Samidoun et différents soutiens de la cause palestinienne se sont réunies pour exiger la libération de la Palestine et le retour de tou·te·s les réfugié·e·s.

Aux Etats-Unis, de nombreux webinaires étaient organisés par la communauté palestinienne mais aussi des initiatives de rue comme cette manifestation de voitures.

A Istanbul en Turquie, un rassemblement a eu lieu en exigeant notamment la libération immédiate de Georges Abdallah, militant de la cause palestinienne enfermé en France depuis 1984.

Cette liste non exhaustive d’initiatives témoigne de la vivacité du soutien à la cause palestinienne qui a plus que jamais besoin de la solidarité internationale !