Partager :

Le 13 août dernier, l’administration américaine annonçait un accord de normalisation entre les Émirats Arabes Unis (EAU) et Israël. Celui-ci officialise une collaboration existante depuis des décennies et s’inscrit dans la droite ligne de l’Accord du siècle porté par l’administration Trump. Face à cette nouvelle attaque contre les droits du peuple palestinien, un large consensus des organisations de la résistance palestinienne s’est exprimé pour dénoncer cette nouvelle trahison de la part des régimes du Golfe. À l’exception de l’Autorité Palestinienne qui, derrière des déclarations de façade, continue sa normalisation avec Israël à travers la coordination sécuritaire toujours à l’œuvre en Cisjordanie occupée.

De son côté, le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a déclaré dans un communiqué que « l’annonce de la normalisation complète des relations entre les Émirats Arabes Unis et l’entité sioniste est un nouveau coup de poignard contre notre peuple et sa cause nationale ».  Il a poursuivi en soulignant que « les masses du peuple arabe des Émirats et du Golfe en général ne sont pas représentées par ces régimes, et par conséquent, elles rejetteront ce nouvel accord sinistre ».  Parallèlement, les prisonniers du FPLP ont affirmé que « ce sinistre accord est la consécration de nombreuses années de normalisation, de relations secrètes et ouvertes, et de conspirations contre notre peuple palestinien et notre nation arabe, et c’est une extension des sinistres accords de règlement en particulier Camp David, Oslo et Wadi Araba. »  Ils ont conclu leur déclaration en affirmant que « l’heure du travail est venu, et il est temps pour nous de venger les dernières années d’injustice et d’arracher l’avenir de nos enfants des griffes des clients et des systèmes de la honte ».

Suite à l’annonce de l’accord de normalisation, de nombreuses manifestations ont eu lieu à Gaza, en Cisjordanie occupée et à Jérusalem/Al-Quds. Par exemple, le FPLP a organisé plusieurs rassemblements dans la bande de Gaza notamment à Khan Younis le 17 août 2020. De nombreuses personnes se sont rassemblées arborant banderoles et affiches qui affirmaient notamment « l’accord émirati est une trahison du peuple palestinien », « les régimes réactionnaires arabes sont les ennemis de la Palestine » ou encore « la normalisation est un crime ». Un responsable du FPLP a pris la parole durant l’événement et a souligné que « ce comportement augmentera la force de notre peuple face au camp impérialiste-sioniste-réactionnaire » puis il a appelé au boycott des EAU et ses institutions. Le rassemblement s’est terminé en brulant des effigies de Mohammed Ben Zayed.

Ce diaporama nécessite JavaScript.