Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeudi 21 octobre au cinéma American Cosmograph de Toulouse, 172 personnes ont assisté à la projection du documentaire « Fedayin, le combat de Georges Abdallah » organisée par le Collectif Palestine Vaincra avec la présence du Collectif Vacarme(s) Films qui a réalisé le film et Saïd Bouamama, sociologue et auteur du livre « L’affaire Georges Ibrahim Abdallah » paru aux Éditions PMN. La salle était comble avec beaucoup de jeunes et de personnes qui découvraient le sort réservé au plus ancien prisonnier politique d’Europe grâce à la mobilisation que nous avons développé sur la ville durant tout le mois d’octobre. La projection s’est terminée par une salve d’applaudissements, des youyous et des slogans comme « Palestine vivra, Palestine vaincra, libérez Georges Abdallah » !

https://twitter.com/Fedayinlefilm/status/1451450308656312332

La soirée s’est poursuivie par un débat et plusieurs interventions sur le sens de la solidarité avec le peuple palestinien et sa résistance. Durant la présentation de son ouvrage, Saïd Bouamama a souligné la centralité de la cause palestinienne dans la lutte anti-impérialiste et rappelé que le peuple palestinien ne fait pas seulement face à l’une des dernières colonisations de peuplement de la planète, mais aussi à une politique de sociocide soutenue par l’ensemble des puissances occidentales.

Crédit photo : Corine Janeau

Une militante palestinienne du Collectif Palestine Vaincra est intervenue en soulignant : « L’affiliation à la Palestine a transcendé le nationalisme, le sang ou la religion. Ce qui est entre nous et Georges Abdallah est une identité de lutte. Comme l’a dit Ghassan Kanafani : ‘la Palestine est la cause de tous les révolutionnaires du monde, pas la cause des Palestiniens seulement’. […] Georges est un otage et c’est donc un devoir de la Résistance de le libérer. Nous avons un devoir national, moral et politique envers Georges Abdallah. […] Il a tout à voir avec nous en tant que Palestiniens et nous avons besoin de lui plus qu’il a besoin de nous. »

Le débat s’est prolongé par une série de questions sur la mobilisation et un appel à participer largement à la manifestation du samedi 23 octobre de la gare à la prison de Lannemezan où Georges Abdallah est emprisonné. Beaucoup de personnes se sont également arrêtées à la table du Collectif Palestine Vaincra afin de découvrir les différentes campagnes que nous menons en soutien au peuple palestinien et sa résistance. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez participer à nos différentes activités !

Crédit photo : Corine Janeau