Partager :

Depuis lundi 24 août et la découverte de cas positifs en dehors des centres de quarantaine, l’épidémie de COVID-19 est en pleine expansion dans l’enclave palestinienne sous blocus. Cette situation sanitaire extrêmement préoccupante vient fragiliser les 2 millions de gazaouis qui vivaient déjà dans des conditions inacceptables en raison du blocus israélien.

Lundi matin, le Ministère palestinien de la Santé dans la bande de Gaza a déclaré que 69 nouveaux cas positifs au COVID-19 avaient été détectées au cours des dernières 24 heures. Le nombre total depuis mars est de 356, dont 280 sont actifs. Parmi eux, 37 sont des personnes venant de l’étranger et en centre de quarantaine alors que 243 sont dans la population générale. A l’heure actuelle, quatre décès ont été enregistrés pour des patients qui avaient déjà souffert d’autres complications de santé.

Depuis 7 jours consécutifs, Gaza est confinée afin de prévenir le développement de la maladie. L’Union des Comités des Travailleurs de la Santé (UHWC) de Gaza a immédiatement réagi en mettant ses équipes et ses infrastructures au service de la lutte contre la maladie. Dans un appel vidéo publié ci-dessous, ils appellent en particulier à la solidarité financière pour aider à faire face à la situation dramatique. Nous vous invitons vivement à procéder à un virement bancaire, même d’une petite somme. Déjà au printemps dernier, le Collectif Palestine Vaincra avait récolté plusieurs milliers d’euros ce qui a permis l’achat de matériel adapté pour lutter contre le coronavirus.

Pour faire face, l’UHWC a concentré ses efforts autour du développement d’équipes médicales mobiles et la mise en place d’un état d’alerte à l’hôpital Al-Awda de Gaza afin d’accueillir le maximum de personnes 24h/24.  Par ailleurs, une ligne téléphonique d’écoute a été mise en place afin de prévenir les troubles psychologiques liés au contexte anxiogène. Celle-ci a recueilli des milliers d’appels en quelques jours.